/sports/hockey
Navigation

Pierre-Luc Dubois : pas pour tout de suite

Pierre-Luc Dubois : pas pour tout de suite
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Selon toute vraisemblance, l’attaquant des Jets de Winnipeg Pierre-Luc Dubois devra attendre avant d’effectuer son retour au jeu. 

• À lire aussi: Evan Bouchard a fait sa place avec les Oilers

• À lire aussi: Connor McDavid imitera-t-il Sidney Crosby?

Depuis son acquisition des Blue Jackets de Columbus le 23 janvier, le Québécois a joué seulement deux parties avec l’équipe manitobaine, car il est aux prises avec une blessure dont la nature n’a pas été précisée. Le club a par ailleurs inscrit son nom à la liste des blessés, mercredi.

Ainsi, même s’il patine avec ses coéquipiers, celui dont le dernier match remonte à jeudi ne devrait pas affronter les Oilers d’Edmonton, mercredi, à en juger par les propos de l’entraîneur-chef Paul Maurice.

«Actuellement, je dirais qu’il n’est pas dans ma formation. Toutefois, il s’en va dans la bonne direction», a-t-il dit mardi, après la séance des siens, selon des propos rapportés par le quotidien «Winnipeg Sun».

Dubois a été blanchi lors de ses deux affrontements avec les Jets, qui ont vaincu les Oilers d’Edmonton 6 à 5 sans sa présence, lundi. Néanmoins, Maurice a hâte de revoir son joueur d’avant, puisque le calendrier n’est pas de tout repos.

«Il nous manque un hockeyeur très important à notre club pour une large portion de la campagne, car celle-ci est si condensée et courte», a-t-il indiqué.

Beaucoup de matchs ratés

Cette blessure s’ajoute à la quarantaine obligatoire que Dubois a dû respecter à son arrivée au Canada. En raison des règles fixées par le gouvernement fédéral à l’égard des voyageurs provenant des États-Unis, il a raté quelques rencontres des Jets après l’échange impliquant Patrik Laine. D’après le pilote du club, il devient compliqué pour l’attaquant de s’ajuster à autant d’impératifs.

«Se retrouver inactif durant 14 jours au milieu de la saison est très difficile. Même un gars blessé ou un joueur que nous retirons et qui serait incapable de patiner deux semaines pourrait avoir droit à une remise en forme avant de revenir au jeu. Ici, c’est un cas unique pour un joueur.»

Cependant, Maurice ne se dit nullement inquiet pour la suite, même s’il se montre peu loquace quant au problème ennuyant Dubois et ayant pu apparaître à cause de sa longue inactivité.

«Je ne sais pas. Par contre, c’est un gars qui n’avait jamais manqué de match. Il est très résistant.»