/news/transports
Navigation

Sherbrooke: des résidents trouvent que les automobilistes ont le pied trop pesant

Coup d'oeil sur cet article

Des résidents de la rue Marini dans le secteur Rock Forest, à Sherbrooke, trouvent que la vitesse des automobilistes met en danger la sécurité des enfants du quartier. Ces citoyens réclament l’ajout d’un arrêt obligatoire pour éviter un drame. 

Située entre le boulevard Mi-Vallon et le boulevard René-Lévesque, la rue Marini est utilisée par de nombreux automobilistes chaque jour. Jimmy Duval-Caux demeure sur cette rue avec sa conjointe et ses deux enfants.

«C’est dangereux! En plus, c’est un corridor scolaire, souvent les enfants se font couper par des automobilistes pressés», a raconté le père de famille, mercredi, à la caméra de TVA Nouvelles.

D’autres résidents du secteur et M. Duval-Caux réclament depuis 2015 l’installation d’un panneau d’arrêt à l’angle de la rue Magloire. Ils ont réitéré leur demande cette semaine à la séance du conseil municipal.

«La Ville a donné son accord à l’implantation d’arrêts obligatoires sur la rue Illinois, sans oublier la limite de vitesse qui sera réduite sur le chemin Blanchette alors je ne vois pas pourquoi notre dossier ne pourrait pas être approuvé lui aussi», a expliqué M. Duval-Caux.

Mais la Ville n’a pas l’intention d’agir sur la rue Marini avant le mois de mai prochain, moment où les élus recevront les conclusions du rapport de révision du cadre de référence de l’implantation de la signalisation sur le territoire de la Ville de Sherbrooke.

«Je comprends la frustration des résidents de la rue Marini et ils ont entièrement le droit de faire cette demande, mais ça va devoir attendre. J’ai toujours dit que le conseil municipal n’aurait pas dû accepter les modifications sur la rue Illinois et sur le chemin Blanchette avant la révision du cadre de référence», a dit Danielle Berthold, présidente du Comité de sécurité publique de la Ville de Sherbrooke.