/news/politics
Navigation

Stratégie de création de 12 000 logements sociaux et abordables: plus des trois quarts de la cible atteints

POL-VALERIE-PLANTE-BILAN-MONTREAL
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L'administration de la mairesse Valérie Plante dit avoir bon espoir d'atteindre sa cible de 12 000 logements sociaux et abordables créés sur l'île d'ici la fin de 2021.

«À ce jour, 9329 unités de logement ont été construites, représentant 78% de la cible des 12 000 logements», a annoncé la mairesse en séance du comité exécutif, mercredi matin. Il s'agit de l'une des promesses phares faites par son parti lors de la dernière campagne électorale.

La Ville accuse toutefois un retard dans la création de logements sociaux et communautaires, avec seulement 61% des 6000 unités promises.

POL-VALERIE-PLANTE-BILAN-MONTREAL
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

La mairesse précise que l'absence de sommes supplémentaires pour financer des projets, dans les deux derniers budgets du gouvernement du Québec, a ralenti la cadence. «C'est un problème, c'est quelque chose que je discute de façon régulière avec la ministre [Andrée] Laforest, responsable de l'habitation au sein du gouvernement du Québec», a affirmé Mme Plante. 

Pas assez ambitieux  

Pour le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), la faible proportion de nouveaux logements sociaux à Montréal est inquiétante.

«Dès le départ, l’objectif de 6000 logements sociaux n’était pas assez ambitieux selon nous, et inclurait des logements déjà prévus avant même l’arrivée de l’administration Plante», explique Véronique LaFlamme, porte-parole du FRAPRU.

Cette dernière croit que l'administration de la mairesse doit continuer à faire pression sur les gouvernements supérieurs, tout en augmentant ses objectifs afin de combattre la crise du logement à Montréal.

POL-VALERIE-PLANTE-BILAN-MONTREAL
Capture d'écran

Appelé à réagir, le cabinet de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, rappelle que la métropole a reçu 380 millions de dollars depuis 2018 en vertu de l’entente-cadre «Réflexe Montréal» et qu’elle dispose des compétences financières pour donner vie aux initiatives souhaitées en habitation. 

Difficile à quantifier  

L'opposition officielle à l’hôtel de ville souligne que l'atteinte de cette cible par l'administration Plante inclut des projets annoncés sous l'ancienne administration, ainsi que des projets conditionnels à des subventions.

Le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez, rappelle que près de 24 000 ménages sont toujours sur la liste d'attente de l’Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM) pour obtenir un logement abordable. 

POL-VALERIE-PLANTE-BILAN-MONTREAL
Photo d'archives, Sarah Daoust-Braun

Une liste qui n'a presque pas diminué depuis l'arrivée au pouvoir de Projet Montréal en novembre 2017, selon l’opposition. «Pourquoi cette liste d'attente n'a pas diminué, si la Ville a créé plus de 9000 logements, et pourquoi la VG de la Ville ne peut pas comptabiliser ces nouveaux logements?» s'interroge M. Perez.

Ce dernier fait référence aux propos de la vérificatrice générale de la Ville, Michèle Galipeau, qui, en juin dernier, avait indiqué au conseil municipal que le nombre d’unités réellement réalisées à ce jour était de zéro, car il s'agissait de projets.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.