/sports/opinion/columnists
Navigation

Découvrir la pêche blanche

Cabana
Photo courtoisie, Karl Tremblay Pour pratiquer la pêche blanche, plusieurs possibilités s’offrent à vous en termes de leurres et d’équipements. La bonne vieille brimbale demeure toutefois un des outils préférés de plusieurs amateurs.

Coup d'oeil sur cet article

Avec la semaine de relâche qui approche à grands pas, parmi les activités que vous pourriez mettre à votre agenda, pourquoi pas une journée ou un séjour de pêche blanche.

Dans cette chronique, vous allez retrouver des suggestions pour plusieurs endroits où vous pourrez pratiquer la pêche, dans le respect des règles sanitaires. Les activités de plein air et le contact avec la nature ont un effet positif sur la santé physique et mentale.

Dans la réserve faunique de Portneuf, il est possible de pratiquer l’activité avec séjour en chalet ou sur une base quotidienne. Dans le secteur Lindsay, au lac Travers, on retrouve 11 chalets alors que dans le secteur Talbot, au lac Proulx, il y a cinq chalets. On y offre des séjours de villégiature où il est possible de pratiquer la pêche blanche, moyennant une tarification en plus de l’hébergement. Le permis de pêche est requis. L’activité inclut l’équipement, cinq brimbales et une cuillère à glace, le perçage des trous par le personnel et l’accès à un relais chauffé en bordure du plan d’eau. 

En plus de la pêche, il est possible de profiter de différentes installations pour la pratique d’activités de plein air hivernales comme une glissade, une patinoire, des sentiers de raquette et de ski de fond.

Vous pouvez aussi pratiquer la pêche blanche à la journée, au lac Proulx, à 15 minutes du poste d’accueil de Rivière-à-Pierre. Pour en savoir plus : 418 323-2028.

Il est aussi possible de pratiquer la pêche blanche sur d’autres sites de la Sépaq, dont la Station touristique Duchesnay. Pour infos : 1 800 665-6567.

PÊCHE EN VILLE

Vous avez aussi la chance de pouvoir pêcher sur la glace en ville.

Dans le Vieux-Port de Québec, sur les eaux glacées du bassin Louise, le Village Nordik vous offre de belles possibilités de pratiquer la pêche dans des igloos ou à l’extérieur. Il faut vous inscrire à l’avance, soit en téléphonant au 581 849-8939 ou en vous rendant sur le site www.villagenordik.com.

Un autre site très intéressant, c’est celui de la Pourvoirie du Lac-Beauport. On y offre la pêche de la truite mouchetée avec d’excellents services pour vous accompagner dans votre aventure. Pour en savoir plus sur les conditions et réservations : 418 849-4252 ou www.pourvoirielacbeauport.com/activites-hiver/peche-sur-glace/.

La troisième possibilité qui s’offre à vous, c’est la base de plein air de Sainte-Foy. La pêche blanche peut se faire du jeudi au dimanche, de 9 h à 17 h, jusqu’au 14 mars. On y ensemence de la truite mouchetée, mais il est aussi possible de récolter de l’achigan, de la perchaude et du crapet-soleil. Des guides sont sur place. Les tarifs sont de 11 $ plus taxes pour les 4 à 14 ans, 16 $ pour les 15 ans et plus. Il y a un tarif familial à 45 $, pour deux adultes et deux enfants. Tous les équipements de pêche sont inclus pour une période de trois heures, soit brimbale, leurre, seau, sac pour ramener le poisson et même le coussin pour s’asseoir sur les bûches. En raison de la pandémie, l’activité se pratique en bulle familiale. Vous devez réserver sur le site web : www.bpasf.com. D’autres activités sont offertes sur le site, soit le ski de fond, la raquette et la trottinette des neiges.

ZEC BUTEUX BAS-SAGUENAY

Jusqu’au 31 mars prochain, vous pouvez vous rendre sur le territoire de la zec Buteux Bas-Saguenay pour taquiner la truite mouchetée à la pêche blanche.

Les lacs Clair, Croche, Deux-Étages et du Thé sont ouverts. Les dirigeants de la zec vous rappellent qu’il est de votre responsabilité de respecter la bulle familiale et les autres règles de la Santé publique en tout temps. À noter que les lacs Croche et Deux-Étages sont soumis à un quota sportif de la zec, soit 10 truites par permis de pêche. Pour les autres lacs, c’est le quota réglementaire qui s’applique, soit 15 truites par permis de pêche. Une fois votre pêche terminée, il est important de déclarer vos prises et de déposer votre enregistrement dans les boîtes prévues à cette fin au dépanneur Ultramar de Saint-Siméon, au poste de pesée de l’accueil Baribeau ou à celui du lac à David.

Pour vous inscrire et obtenir vos droits de pêche, il faut utiliser le poste d’accueil virtuel (PAV) en vous rendant sur le site web à l’adresse www.zecbuteux.reseauzec.com, sous l’onglet Accéder aux services en ligne. Il est aussi possible de payer et de vous enregistrer au dépanneur Ultramar de Saint-Siméon. Vous avez également l’option de le faire par téléphone au 418 638-5270 ou au 418 633-2796.


► Plusieurs autres zecs du Québec offrent de la pêche blanche. Vous trouverez tous les détails en vous rendant sur le site www.reseauzec.com.

ENCAN FONDATION DE LA FAUNE

Il vous reste encore quelques jours pour profiter des fabuleux produits mis à l’encan dans le cadre de l’encan annuel de la Fondation de la faune du Québec. Les mises vont fermer le 25 février prochain. Vous y trouverez des équipements, des séjours de chasse et de pêche, des aventures de toutes sortes, et plus. C’est l’occasion idéale de magasiner tous ces produits à des prix impossibles à trouver dans d’autres circonstances. Tous les profits seront investis dans le programme Pêche en herbe. Pour participer : www.encan@fondationdelafaune.ca.ca.