/sports/racing
Navigation

Des attentes élevées pour Camirand

Antoine Camirand
Photo courtoisie, gm paillé Marc-Antoine Camirand (à gauche) peut compter sur la contribution de Jean-Claude Paillé, président de GM Paillé.

Coup d'oeil sur cet article

« J’ai une très bonne nouvelle à vous annoncer : je reviens courir à temps plein dans la série NASCAR Pinty’s. » 

Marc-Antoine Camirand n’a pas caché son enthousiasme quand il a fait part de ses intentions au Journal

Après avoir été réduit à l’inactivité en 2020, la faute à la pandémie, l’expérimenté pilote de Saint-Léonard-d’Aston, considéré comme l’un des plus doués de sa génération, reprendra sa place au sein de l’écurie de Scott Steckly, l’une des puissances du plateau.

« Je suis tellement heureux de renouer avec la compétition, a-t-il, affirmé. Ça m’a manqué énormément. »

Contrairement à d’autres pilotes réguliers de la série canadienne, Camirand n’a pas participé aux six courses (trois programmes doubles) qui ont composé le calendrier écourté l’an dernier.

« De concert avec mon commanditaire, le concessionnaire GM Paillé de Berthierville, a expliqué Camirand, on a jugé que ça ne valait pas le peine de dépenser de l’argent pour ne rouler qu’en Ontario et surtout sans spectateurs. On ne regrette pas notre décision. On va revenir plus forts cette année. »

50e départ

Les attentes sont élevées pour Camirand, dont la première épreuve, prévue au circuit ontarien de Sunset le 23 mai, sera son 50e départ dans la série Pinty’s.

« On veut gagner, c’est sûr, avoue le vétéran de 41 ans. Mais pour y parvenir, il faudra s’améliorer davantage sur les pistes ovales. D’autant plus que le calendrier de 12 étapes va comporter huit courses sur ce type de tracé. On n’a pas le choix d’y performer. »

Reste à savoir si la programmation ne sera pas affectée par la COVID-19. Rien n’est assuré pour les quatre escales au Québec, dont le Grand Prix de Trois-Rivières, où Camirand s’est toujours bien comporté.

« Je ne vois pas comment cet événement pourrait se dérouler à huis clos », a-t-il conclu.