/world/pacificasia
Navigation

Hong Kong accélère l'approbation du vaccin chinois de Sinovac

Hong Kong accélère l'approbation du vaccin chinois de Sinovac
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Hong Kong | Le gouvernement hongkongais a approuvé jeudi l'utilisation en urgence du vaccin contre la COVID-19 de Sinovac, baptisé CoronaVac, après la décision d'un groupe d'experts de le recommander en dépit de faibles résultats en termes d'efficacité. 

«Un premier lot d'un million d'injections de vaccins de Sinovac va bientôt arriver à Hong Kong», a indiqué l'exécutif hongkongais dans un communiqué.

Des médias ont affirmé que les premières doses pourraient être livrées dès vendredi, permettant de lancer la campagne de vaccination dans le centre financier.

Les autorités pourraient avoir des difficultés à convaincre les habitants d'accepter ce vaccin produit par un laboratoire chinois tant la méfiance de la population à l'égard des autorités de Pékin est grande. 

Mardi, un comité consultatif a soutenu à l'unanimité l'usage du vaccin de Sinovac, affirmant qu'il y a plus de bénéfices que de risques à autoriser son utilisation.

À la différence des vaccins concurrents développés par Pfizer/BioNTech, Moderna et AstraZeneca, Sinovac n'a pas encore rendu les conclusions des essais clinique en phase 3. 

Les autorités hongkongaises ont accepté que le laboratoire Sinovac passe outre cette obligation et les communique directement aux experts.

Ces derniers ont indiqué avoir reçu suffisamment de données de la part du groupe chinois. Elles ont montré un taux d'efficacité de 62,3 % lorsque deux doses sont administrées à 28 jours d'intervalle, selon ce comité consultatif.

D'après Sinovac, les tests à grande échelle au Brésil ont montré un taux d'efficacité global du vaccin d'environ 50% pour empêcher l'infection.

Un taux d'efficacité bien inférieur aux vaccins développés par Pfizer-BioNTech et Moderna, avec des taux respectifs de 95 et 94 %.

Les autorités hongkongaises ont déjà approuvé le vaccin BioNTech. 

Le groupe audiovisuel hongkongais RTHK a affirmé jeudi que les premières doses de ce dernier doivent arriver la semaine prochaine dans le territoire semi-autonome.