/news/education
Navigation

Université Laval: l’enseignement hybride est là pour rester

La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours
Photo Stevens LeBlanc La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours

Coup d'oeil sur cet article

L’Université Laval se prépare à offrir une session d’automne comprenant un maximum d’activités en présentiel et une vaste offre de formations à distance, un modèle hybride qui est là pour rester, selon la rectrice, Sophie D’Amours, qui n’entrevoit pas de retour en arrière.

• À lire aussi: COVID-19: 900 nouveaux cas et 10 décès de plus au Québec

• À lire aussi: Tous les développements de la pandémie

La pandémie aura bousculé les choses pour plusieurs et l’Université Laval n’y fait pas exception. L’établissement ne prévoit pas revenir à une offre de cours en présentiel comme ce qui prévalait avant la pandémie, a indiqué la rectrice lors d’un point de presse jeudi.  

«En réalité, nous n’anticipons pas un retour à la normale. Mais nous sommes déjà en train de bâtir l’université du futur», a-t-elle affirmé. 

Après avoir sondé les étudiants, la rectrice indique que certains ont «adoré» l’enseignement en ligne «et ne jure que par ça», alors que d’autres «ne peuvent plus attendre de revenir en classe».  

«Pour la majorité de la communauté étudiante toutefois, l’idéal se trouve à quelque part entre les deux, au milieu, avec certains apprentissages à distance et d’autres en présence. Notre défi pour le futur sera de donner un nouveau sens à cette expérience étudiante», a-t-elle précisé. 

La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours
Photo Stevens Leblanc

«Le signal que l’on reçoit, et il est assez fort, est que cette flexibilité a fait une différence dans la vie des gens, autant pour nos professeurs que pour les étudiants. Miser sur une offre qui est plus diversifiée, plus flexible, plus moderne, ça fait beaucoup de sens et on va continuer de travailler dans ce sens-là», a ajouté la rectrice. 

Retour graduel

Par ailleurs, le retour graduel d’étudiants sur le campus de l’Université Laval se fera surtout après la semaine de relâche du début mars, a indiqué René Lacroix, vice-recteur à la coordination de la COVID-19.  

Au début février, Québec a annoncé des assouplissements visant à permettre le retour des étudiants au moins une fois par semaine sur les campus des cégeps et universités, dans des classes à demi pleines. 

La rectrice de l'Université Laval, Sophie D'Amours
Photo Stevens Leblanc

À l’Université Laval, des sessions d’études et de tutorat en présentiel seront aussi offertes.  

Des distributeurs automatiques de masques de procédure, qui devront remplacer le couvre-visage, seront installés sur le campus au cours de la semaine prochaine.  

«On a une recrudescence des étudiants sur le campus, on le voit et on s’attend qu’après la semaine de lecture, le nombre sera plus important», a ajouté M. Lacroix. 

Bilan positif

L’Université Laval dresse par ailleurs un bilan positif de la dernière session, qui s’est déroulée principalement en ligne pour une vaste majorité d’étudiants. 

Le taux de réussite est semblable à celui de l’année précédente, alors que le nombre d’étudiants qui ont abandonné au moins un cours à la session d’automne 2020 est en baisse de 10%, comparativement à l’automne 2019. 

Les inscriptions sont par ailleurs en hausse de 10%, comparativement à l’année précédente. 

Des cas de COVID-19 ont été déclarés sur le campus, mais il s’agissait d’étudiants ou de membres du personnel qui ont été infectés par transmission communautaire. Aucune éclosion n’est survenue, a précisé René Lacroix. 

Types de cours offerts à l’Université Laval  

Avant la pandémie (début 2020) / Présentement (Hiver 2021)  

  • Cours en classe: 84% / 23%  
  • Cours présentiel-hybride: 5% / 8%  
  • Cours à distance-hybride: 0% / 36%  
  • Cours à distance: 10% / 24%  
  • Cours comodal*: 1% / 10%   

*Ce type de cours est offert simultanément en classe et en ligne.