/sports/huntfish
Navigation

Un arrêt ministériel pour la protection du chevalier cuivré

Un arrêt ministériel pour la protection du chevalier cuivré
Photo le Journal

Coup d'oeil sur cet article

Un arrêt ministériel sera publié le 20 février prochain pour la protection de l’habitat essentiel du chevalier cuivré, une décision qui a été saluée jeudi par la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec) et le Centre québécois du droit de l’environnement.

Cette annonce conjointe du ministère des Pêches et des Océans Canada ainsi que du ministère d’Environnement et Changement climatique intervient près d’un mois après le dépôt d’une poursuite en Cour fédérale par les deux organismes environnementaux.

«L’annonce de la publication pour consultation d’un arrêté ministériel dans deux jours est une excellente nouvelle. Nous attendons toutefois de pouvoir prendre connaissance du contenu de l’arrêté avant de déterminer les suites à donner à notre recours juridique. Il faudra notamment s’assurer que la portée de l’arrêté couvre parfaitement l’ensemble de l’habitat essentiel désigné dans le programme de rétablissement», ont mis en garde les deux organisations dans un communiqué.

SNAP Québec et le Centre québécois du droit de l’environnement avaient forcé l’adoption d’un décret le 7 janvier dernier en vertu de la Loi sur les espèces en péril, le chevalier cuivré étant considéré comme une espèce de poisson en voie de disparition.

Les associations avaient alors reproché au ministère des Pêches et des Océans d’avoir un retard de huit ans quant à son obligation d’activer des mesures pour empêcher la destruction de l’habitat du poisson.

«On ne peut pas se permettre d’attendre davantage pour protéger l’habitat essentiel de cette espèce: nous serons donc particulièrement attentifs au délai de mise en œuvre des mesures de protection prévues par l’arrêté», ont-elles conclu.