/news/society
Navigation

Départs massifs des nouveaux PAB: l’iniquité salariale au cœur des tensions

GEN-D�but des cours acc�l�r� pour devenir PAB
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

L’iniquité salariale est au cœur des tensions entre les préposés aux bénéficiaires d’expérience et les nouveaux qui ont été formés rapidement pendant la crise sanitaire, juge le Parti libéral du Québec.

Pour Monique Sauvé, porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés et les proches aidants, le gouvernement Legault doit donner le même salaire à tous les PAB afin d’éviter de la discorde menant jusqu’à des climats de travail intenables.

Des PAB ont démissionné

Le Journal de Montréal révélait vendredi que le tiers des 9451 préposés aux bénéficiaires (PAB) de la première cohorte qui ont bénéficié d’une bourse de 9000$ et ont été formés rapidement, l’été dernier, n’ont pas terminé la formation ou ont quitté leur travail. Certains ont claqué la porte en évoquant une surcharge de travail et de l’intimidation de la part de préposés ayant plus d’ancienneté.

Le ministère de la Santé a soutenu vendredi que sur les 6853 PAB de la première cohorte qui ont terminé la formation, seulement 428 ont démissionné depuis leur embauche.

Les nouveaux PAB qui démissionnent avant la fin de leur probation devront rembourser leur bourse de 9000$.

«Un préposé aux bénéficiaires dans une ressource intermédiaire va gagner 14$ de l’heure, alors qu’un PAB qui vient d’être formé va gagner 26$ l’heure dans un CHSLD», a dit Mme Sauvé, parlant aussi d’iniquité dans un même établissement, ce qui provoque des frictions au sein des troupes.

La députée de Fabre se dit sensible à la réalité des PAB d’expérience et à celle des nouveaux venus soutenir le réseau à la suite de l’hécatombe de la première vague dans les CHSLD, mais elle dénonce l’intimidation et le climat de travail malsain évoqués dans l’article du Journal.

«Il faut régler l’iniquité et être capable de reconnaître avec courage le travail de tous les PAB, d’un type d’établissement à l’autre et dans un même établissement», a-t-elle enchaîné.

Négociations en cours

Des négociations sont en cours pour le renouvellement des conventions collectives des employés de l’État et le déficit budgétaire est important à Québec, mais les libéraux croient que le gouvernement peut trouver l’argent pour rendre les salaires des PAB équitables.

«J’ai presque le goût de vous dire, on n’a pas de difficulté à trouver des milliards pour construire des maisons des aînés, alors que de plus en plus d’aînés confirment dans des sondages qu’on n’en veut pas nécessairement, qu’on veut rester chez soi», a conclu la députée Sauvé.