/opinion/columnists
Navigation

Labeaume va revenir

Quebec
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Il faudrait bien mal connaître Régis Labeaume pour penser qu’il pourrait baisser les bras.

Coup d'oeil sur cet article

Comme il bénéficie d’un taux de satisfaction encore plus élevé qu’aux dernières élections, et qu’il ne parvient pas à régler le dossier du tramway – son grand legs –, je suis convaincue que Régis Labeaume sollicitera un cinquième mandat cet automne. 

Toutes les conditions sont en effet réunies pour pousser le maire à se porter de nouveau candidat, lui qui a hésité, après 14 ans à diriger la Ville de Québec. 

Les résultats d’un sondage Léger effectué pour Équipe Labeaume à la fin de janvier, et dont Le Journal a obtenu copie, démontrent en effet un indice de satisfaction quant à la qualité du travail du maire de 6,5 en moyenne. 

Cela représente un résultat encore plus élevé qu’à l’approche des élections municipales de 2017.

Fait à noter aussi, les gains les plus importants figurent parmi les citoyens les plus satisfaits, qui comptent pour un sur deux.

« Ça n’était jamais arrivé, et ça démontre que c’est très polarisé à l’égard de M. Labeaume », note Cyntia Darisse, vice-présidente du bureau de Québec chez Léger. 

Gains à Beauport

Puis, lorsqu’on évalue les résultats par arrondissements, les gains les plus significatifs (gain de 10 %) se trouvent à Beauport, là où siègent deux élus de l’opposition.

Le sondage révèle également le même noyau dur de plus ou moins un citoyen sur trois qui exprime, depuis le début, son insatisfaction face au travail du maire.

« Le pourcentage de satisfaction a remonté dans la dernière année, avec la pandémie et la tuerie du Vieux-Québec, qui ont occasionné de la part du maire des sorties plus émotives, mais aussi avec le dossier du tramway qui a beaucoup fait parler », explique Mme Darisse.

L’analyste note également un maintien au cours des dernières années. « Il est quand même notable qu’il n’y ait pas eu plus d’essoufflement au cours des années », dit-elle.

Le sondage vient également corroborer les résultats du sondage effectué par Léger pour Le Journal, publié cette semaine, selon lequel 45 % des gens souhaitaient voir Régis Labeaume demeurer en place à la mairie. 

Mme Darisse y voit une bonne base d’appuis. M. Labeaume y voit assurément aussi un appui plus que suffisant pour poursuivre la bataille dans le dossier du tramway, et s’assurer de sa réalisation. Clairement, la population est derrière lui.

Source de motivation

La Ville est parvenue, pour le réseau structurant, à réunir trois milliards de dollars de financement de la part des gouvernements supérieurs dans ce dossier.

Or si le projet de Québec tombait à l’eau, les sommes seraient dévolues à un autre projet de transport en commun au pays, et Québec perdrait sa chance de passer à l’ère moderne à ce chapitre. 

Cette issue est carrément impensable, et il faudrait bien mal connaître Régis Labeaume pour penser qu’il pourrait baisser les bras.

Des observateurs et des politiciens ont souvent donné Régis Labeaume pour perdant, depuis 14 ans, mais chaque fois il est revenu et a remporté d’écrasantes victoires.

Cette fois encore, les chances sont de son côté.

Au fil des précédents gouvernements aussi, Labeaume a déjà eu maille à partir avec des ministres responsables de la région qui voulaient décider pour Québec.

Il n’en est pas à son premier combat, mais c’est certainement le plus grand. Tout pour le motiver. 

Satisfaction envers la qualité du travail accompli par le maire de Québec  

NOVEMBRE 2009 

  • Note de 7,7 sur 10 
  • Réélu avec 79 % des voix  

NOVEMBRE 2013 

  • Note de 7,2 sur 10 
  • Réélu avec 74 % des voix  

NOVEMBRE 2017 

  • Note de 6,2 sur 10 
  • Réélu avec 55 % des voix  

JANVIER 2021 

  • Note de 6,5 sur 10  

Méthodologie 

Le plus récent sondage Léger sur la satisfaction envers Régis Labeaume a été réalisé auprès de 500 résidents de la Ville de Québec, du 21 au 26 janvier, à partir du panel d’internautes de Léger, soit un panel représentatif de la population. La marge d’erreur maximale d’un échantillon représentatif de 500 répondants est de + ou - 4,4 %, 19 fois sur 20.