/sports/fighting
Navigation

L’approche prudente de GYM

Le promoteur Yvon Michel relance ses activités après 15 mois d’interruption

L’approche prudente de GYM
Photo d'archives, AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le promoteur Yvon Michel a présenté le plan de match de sa compagnie pour la prochaine année, vendredi. Avec les circonstances entourant la pandémie de COVID-19, on peut parler d’une approche prudente. 

Le coup d’envoi de cette saison 2021 se fera le 16 mars à Québec avec une carte qui pourrait comprendre jusqu’à sept combats. Toutefois, au moment d’écrire ces lignes, seulement deux duels sont officiels. 

La finale opposera Oscar Rivas (26-1, 18 K.-O.) et Sylvera Louis (8-5, 4 K.-O.) dans un duel de huit rounds chez les super-lourds-légers. C’est Jessy Ross Thompson qui sera dans le coin du Québécois d’origine colombienne en raison des absences de Marc Ramsay, de Luc-Vincent Ouellet et de Samuel Décarie, qui seront tous à l’extérieur du Québec à ce moment-là. 

Puis, chez les femmes, Marie-Pier Houle (3-0-1, 1 K.-O.) aura un défi intéressant alors qu’elle affrontera Jessica Camara (7-2).

Sébastien Bouchard (18-2, 8 K.-O.), qui vient de signer une nouvelle entente de deux ans avec GYM, Yan Pellerin (10-1, 4 K.-O.), Alexis Barrière (débuts pros) et Patrice Volny (15-0, 9 K.-O.) devraient aussi faire partie de la carte. On pourrait aussi avoir droit à un duel local entre Francis Charbonneau et Alexandre Roberge. 

« Tous les contrats de nos adversaires sont signés, mais ils doivent être approuvés par la Régie (des alcools, des courses et des jeux) avant qu’on puisse les annoncer, a indiqué Michel. Pour Oscar, il était important qu’il renoue avec l’action afin de retrouver ses repères en prévision de son combat suivant, qui pourrait être en juin. 

« De plus, c’est une façon de le ramener dans l’actualité. Lorsqu’un boxeur est inactif, les amateurs ont tendance à l’oublier avec le temps. »

Yvon Michel relancera les activités de son organisation le 16 mars à Québec, alors qu’Oscar Rivas fera les frais de la finale.
Photo d’archives
Yvon Michel relancera les activités de son organisation le 16 mars à Québec, alors qu’Oscar Rivas fera les frais de la finale.

Partenariat important

Michel a mentionné que New Era Fighting & Promotions et Lee Baxter Promotions seront les copromoteurs de l’événement, qui sera présenté à l’hôtel Plaza. 

« Ils ont des boxeurs de leur organisation qui seront à l’événement, a précisé le patron de GYM. Il y a des événements où ce sera New Era qui sera l’organisateur, et nous serons copromoteurs. C’est un partenariat important dans les temps actuels. 

« On a besoin de trouver des ressources et de répartir les risques pour que nous soyons capables d’opérer. Ces deux promoteurs vont travailler en étroite collaboration avec nous. »

En décembre dernier, Yan Pellerin, qui est à la tête de New Era, a obtenu sa licence de promoteur après une enquête exhaustive de la Sûreté du Québec et une audition avec la Régie. Un dossier qui avait fait couler beaucoup d’encre. 

Recrutement en vue

Michel s’est montré ouvert à la possibilité de faire du recrutement. Cependant, comme on l’a vu par le passé, il ne donnera pas des contrats de longue durée au premier venu. 

Si les Jeux olympiques de Tokyo ont lieu comme prévu cet été, Michel et Bernard Barré seront aux aguets.  

« Du premier au dernier coup de poing qui va se donner à Tokyo, je n’en manquerai pas un, a souligné Barré, qui est responsable du recrutement. S’il y a quelque chose, j’ai encore plusieurs bons contacts internationaux, et c’est la même affaire pour Yvon. 

« On ne veut pas manquer notre coup. Lorsqu’on parle des Olympiques, on parle des ligues majeures. Ce sont les meilleurs boxeurs amateurs au monde et ce sont eux qui poussent sur les champions par la suite. »

Bien sûr, il garde un œil sur ce qui se passe dans les gymnases au Québec. La qualité du parcours amateur d’un athlète fait foi de tout chez GYM. 

« On va donner la chance à des jeunes de chez nous de se produire sur nos cartes, a ajouté Yvon Michel à ce sujet. On le voit avec Alexis Barrière sur notre gala du 16 mars. On est également en discussions pour un partenariat avec le promoteur américain Lou DiBella. »

Dans le calepin...

Eleider Alvarez est de retour au Québec après un voyage de quelques semaines en Colombie. L’ancien champion du monde voulait être au chevet de son père, qui est malade. Pour ce qui est de la boxe, le promoteur Yvon Michel n’a toujours pas reçu le feu vert de l’entraîneur d’Alvarez, Marc Ramsay, pour amorcer des négociations en vue d’un retour sur le ring. 

Même si Kim Clavel est toujours à l’intérieur de la maison de Big Brother Célébrités, ça n’empêche pas Yvon Michel de faire des plans pour sa boxeuse. À la fin de l’aventure télévisuelle de Clavel, il se donne une période de huit à dix semaines pour la ramener sur le ring. L’objectif est qu’elle devienne championne du monde en 2021. 

Michel aimerait tout mettre en place afin que Mikael Zewski puisse boxer à Trois-Rivières l’automne prochain. Ce serait une première dans la carrière du boxeur trifluvien. 

Il n’est pas impossible que GYM et Top Rank présentent un combat d’Artur Beterbiev au Québec en 2021. Bien sûr, il faudrait que les conditions idéales soient réunies pour que cette carte potentielle se concrétise. 

Lors de sa conférence de presse virtuelle, GYM a annoncé des partenariats médias avec RDS et le 98,5 FM. Ça vient confirmer la fin de l’association entre GYM et TVA Sports. 

Vincent Morin est de retour dans le milieu de la boxe québécoise. Celui qui réside maintenant à Boston s’est trouvé du boulot comme matchmaker chez GYM.