/sports/ski
Navigation

Championnat mondial de ski alpin: vive déception pour Laurence St-Germain

La skieuse québécoise doit se contenter du 17e rang au slalom du Championnat mondial de Cortina d’Ampezzo

SKI-WORLD-ITA-WOMEN-SLALOM
AFP Ayant un top 10 dans sa mire, Laurence St-Germain a dû se contenter d’une 17e place au slalom du Championnat mondial de ski alpin.

Coup d'oeil sur cet article

Parmi les sept premières à s’élancer pour la première fois de sa carrière, Laurence St-Germain croyait plus que jamais à ses chances de signer un top 10, mais son résultat au slalom du Championnat mondial de Cortina d’Ampezzo disputé samedi l’a profondément déçue.

«C’est pas mal décevant, a débité St-Germain, qui a finalement terminé en 17e place. 

«J’ai raté une opportunité d’obtenir un bon résultat. J’avais ressenti de bonnes sensations à l’entraînement et j’avais connu une bonne préparation. Je me sentais prête et c’est pourquoi je suis particulièrement déçue. J’étais stressée avant la première manche, mais c’était un bon stress, un stress qui te motive à aller plus vite et non qui te fait paniquer.»

SKI-WORLD-ITA-WOMEN-SLALOM
Photo AFP

St-Germain pointait en 13e position après la première descente et conservait l’espoir d’améliorer son sort. 

«Le tracé de la deuxième descente était pour moi et je voyais une opportunité de remonter au classement, a expliqué celle qui a terminé à trois reprises dans le top 10 depuis le début de la saison de la Coupe du monde. J’ai connu un mauvais départ au cours de cette deuxième manche et cela m’a déstabilisée. En terminant en 17e place, je n’obtiens pas de points puisque seulement le top 15 est récompensé au Mondial. Je suis déçue.»

St-Germain regrettait de ne pas avoir assez attaqué. «La tête voulait, mais le corps ne suivait pas, a-t-elle illustré. Il n’y avait pas de rythme. Au lieu d’attaquer pour en créer, j’ai laissé le parcours dicter le rythme. Je n’ai pas offert un bon ski. Mes adversaires ont attaqué fort et elles ont été meilleures que moi.»

Partie au troisième rang entre Petra Vlhova et Mikaela Shiffrin, St-Germain avoue avoir été dérangée par leur impressionnant palmarès. La Slovaque et l’Américaine ont mis la main sur l’argent et le bronze respectivement. 

Pour Shiffrin, il s’agissait d’une quatrième médaille à Cortina d’Ampezzo et d’une 11e en carrière au Championnat mondial. L’Autrichienne Katharina Liensburger a remporté l’or.

Longue pause forcée

En raison d’une pause au calendrier, St-Germain n’avait pas disputé une course depuis le 12 janvier. 

SKI-WORLD-ITA-WOMEN-SLALOM
Photo AFP

«C’est une pause qui est longue, a indiqué celle qui a terminé au sixième rang lors du Mondial de 2019 à Are, en Suède. C’est difficile de recréer le momentum de course à l’entraînement. J’avais obtenu de bons résultats avant la pause et j’espérais poursuivre sur ma lancée.»

Semaine de repos

Malgré sa déception, St-Germain entend rebondir d’ici la fin de la saison, elle qui est bien placée au classement général avec une huitième position. Vlhova occupe le premier échelon. 

«Je suis déçue de ne pas avoir marqué de points, aujourd’hui, mais il reste quatre courses et ce n’est vraiment pas fini. Je vais profiter d’une semaine de repos au lac de Garde [dans le sud de l’Italie]. Je vais déconnecter. Ça va faire du bien de ne pas voir de neige pendant une semaine.»

Le calendrier reprendra le 5 mars à l’occasion de la Coupe du monde de Jasna, en Slovaquie. 

Le Championnat mondial de ski alpin prend fin dimanche.