/sports/ski
Navigation

Photo sans masque: Alexandre Bilodeau et Jean-Luc Brassard se défendent

SPO-SKI-BILODEAU-RETRAITE
Photo d'archives, TVA PUBLICATIONS Alexandre Bilodeau et Jean-Luc Brassard en 2014

Coup d'oeil sur cet article

Les deux champions olympiques Alexandre Bilodeau et Jean-Luc Brassard ont assuré, tard samedi soir, avoir respecté tous les protocoles sanitaires au lendemain de la publication d'une photo d'eux sans masque dans un restaurant de Rossland, en Colombie-Britannique.

Réagissant à la polémique sur sa page Facebook, Alexandre Bilodeau a reconnu qu'il était bel et bien parti en voyage de ski avec Jean-Luc Brassard et deux de ses amis dans la vallée de l'Okanagan. L'athlète a précisé que tous les quatre avaient passé des tests de dépistage de la COVID-19 avant leur départ et qu'ils étaient demeurés ensemble, formant ainsi l'équivalent d'une bulle familiale.

Le groupe de skieurs entend aussi repasser un test de dépistage avant de rentrer au Québec, afin d'éviter de ramener le virus dans ses bagages. «Jamais aucun d’entre nous n'a fait aussi attention aux règles et au respect d’autrui que lors de ce voyage», a assuré M. Bilodeau.

Vendredi dernier, les skieurs ont été approchés par un ami habitant à Rossland, qui se trouvait à être l'organisateur d'une Coupe du monde tenue au Québec et remportée par Jean-Luc Brassard il y a une trentaine d'années.

L'homme s'est fait demander de s'éloigner par le gérant du restaurant pour respecter la distanciation sociale, mais ce dernier a quand même pris le temps de prendre la pose avec les Québécois. C'est ce cliché qui s'est retrouvé sur les réseaux sociaux, attirant l'attention des résidents locaux et de la chaine Global News.

Réactions politiques

Sollicité par le média, la mairesse de Rossland, Kathy Moore, a jugé que le cliché envoie un mauvais message en ces temps de pandémie.

«Sur cette photographie, il y a des gens qui sont en dehors de leur province et ils sont des visiteurs dans notre communauté, avec un résident. Ils sont amis et sont assis dans un restaurant sans leur masque», a-t-elle décrit, rappelant ainsi que les gens doivent s'attabler avec leur bulle familiale et que les voyages interprovinciaux sont découragés.

Celle-ci avait ajouté, toujours en entrevue avec Global News, que sa communauté espérait le retour des touristes, «mais que ce n'est pas encore le moment».

«Je suis certain que les gens en Colombie-Britannique, lorsqu’ils voient ceci ou d’autres incidents semblables... ça peut frustrer ceux qui respectent les règles», avait renchéri le ministre de la Santé de la province, Adrian Dix.