/sports/opinion/columnists
Navigation

De belles innovations pour les passionnés

Coup d'oeil sur cet article

Les manufacturiers travaillent d’arrache-pied pour nous présenter des inventions et des créations de toutes sortes ainsi que diverses améliorations et modifications apportées à leurs produits.

Normalement, à ce temps de l’année, de nombreux adeptes visitent les expositions de chasse, de pêche et de nautisme pour y découvrir tout ce qui peut les faire vibrer et les aider à s’amuser et à obtenir de meilleurs résultats lors de la pratique de leurs activités préférées. Les nouvelles réalités imposées par la pandémie nous poussent plutôt à opter pour des visites virtuelles, cet hiver. Chose certaine, malgré tout le marasme occasionné par la COVID-19, les fabricants n’ont pas chômé, et 2021 nous propose une foule de nouveautés intéressantes. 

Commander amélioré

Photo courtoisie

Le fleuron québécois BRP a lancé en grande pompe récemment la toute nouvelle version de sa populaire gamme de côte à côte Commander. Depuis son lancement en 2010, il s’agit du premier remodelage majeur apporté à cette populaire série. Les ingénieurs ont écouté les utilisateurs afin de répondre à leurs besoins pour qu’ils puissent s’amuser ferme et travailler dur. Le side by side redessiné est plus polyvalent, plus silencieux et plus confortable avec entre autres des sièges Ergoprint inspirés des voitures sport. Son moteur Rotax 1000R, qui a été déplacé à l’arrière, regorge de puissance avec ses 100 chevaux pour remorquer jusqu’à 2000 lb et transporter jusqu’à 600 lb dans sa grande boîte de chargement. De plus, aucun entretien n’est nécessaire au cours de la première année d’utilisation. Sa garde au sol a été améliorée pour conquérir des sites de chasse et de pêche encore plus accidentés. Les propriétaires des versions 1000R DPS, XT, XT-P et Max pourront greffer plus de 150 accessoires LinQ à leur machine pour pouvoir aller partout, à tout moment.  

Immense hors-bord

Photo courtoisie

La semaine dernière, Mercury Marine annonçait la sortie du Verado V12 de 7,6 litres de 600 hp. Il s’agit du plus gros moteur que ce motoriste a fabriqué à ce jour. Cet engin propose des innovations spectaculaires, telles une transmission automatique à deux vitesses pour générer des accélérations encore plus foudroyantes, une hélice double en ligne, un des plus bas niveaux sonores de l’industrie, des contrôles numériques avec assistance à la navigation, un capot qui se soulève comme celui d’une voiture, une consommation réduite de carburant, une nécessité moindre sur le plan de l’entretien, etc. Le système de direction, pour sa part, est totalement révolutionnaire, car le moteur ne pivote pas sur un axe central quand on change de cap puisqu’il demeure immobile en tout temps. Tout se passe sous l’eau. Quand on tourne le volant, c’est plutôt le pied qui pivote sur un axe de 45 degrés. Son nouveau look épuré est aérodynamique et hydrodynamique.  

Le système iDF

Photo courtoisie

En 2019, la firme Sea-Doo lançait le Fish Pro 170. Il s’agissait de la première motomarine destinée à la pêche. Cette dernière s’est taillé une place de choix auprès des manieurs de canne grâce à son moteur de Rotax 1630 de 170 chevaux et à son mode de réduction de vitesse pour la pêche à la traîne. Ses nombreuses caractéristiques dédiées à la capture des poissons, telles sa plate-forme allongée pour le lancer, ses appuie-pieds angulaires, son sondeur/GPS Garmin avec cartographie, ses porte-cannes, son immense espace de rangement, les multiples accessoires qu’on peut y greffer, etc. ont également contribué à son essor. Cette année, afin d’amener ce véhicule marin à un autre niveau et de pouvoir explorer des eaux peu profondes, le département de recherche et développement a mis au point un système intelligent de pompe sans débris. L’iDF permet maintenant de dégager l’admission d’entrée d’eau bouchée en appuyant simplement sur un bouton, sans quitter le siège.  

La 1650 Angler

Photo courtoisie

L’un des plus gros manufacturiers d’embarcations de pêche en aluminium en Amérique du Nord, Lund Boats, a introduit dans sa vaste panoplie de coques ce modèle très abordable de 16 pieds en trois versions, soit à barre franche (tiller), à console latérale (SS) et avec pare-brise pleine largeur (sport). Suffisamment compacte pour être facilement remorquée et se faufiler dans les baies peu profondes, elle est assez robuste pour affronter les plans d’eau plus imposants. Ce bateau multifonctionnel à aire ouverte est équipé d’une plate-forme de lancer avant et arrière, d’un poste de commande avec radio en option, d’un vivier de 37 po, d’un compartiment à cannes verrouillable de 8,9 pi, d’un espace de rangement à la proue et de compartiments pour l’essence à l’arrière avec réservoirs amovibles de 6,5 gallons. Cette embarcation de 16,5 pi, de 80,5 po de large, avec une coque doublée à l’avant, peut recevoir un hors-bord de 50 ou de 60 hp pour le modèle SS et atteindre des vitesses de 50 km/h. 

La Sport 172 Max

Photo courtoisie

L’entreprise québécoise Princecraft a mis en marché, pour 2021, ce bateau de pêche-famille performant et économique aux couleurs exclusives. D’une longueur de 17,5 pi, il peut accueillir à son bord six passagers. Basé sur une formule d’ensemble tout-inclus, cette coque est dotée d’un volant inclinable et d’une glissière pour siège conducteur, d’une radio Jensen AM/FM/Bluetooth avec deux haut-parleurs étanches, d’un mât de remorquage amovible pour skieurs, d’un ensemble de coussins de proue, d’une housse de transport, d’un auvent bimini fixé au pare-brise, d’un module arrière incluant deux bancs repliables (Combo RSP), d’un coffre à gants verrouillable sur la console passager, d’une échelle en acier inoxydable, d’une prise pour moteur électrique, etc. Le bateau est vendu avec ces équipements normalement offerts en option. L’acquéreur peut opter pour une motorisation de 90 ou de 115 chevaux. 

La pince libellule

Photo courtoisie

Un chasse-moustiques efficace éloignera la grande majorité des insectes volants sauf les satanées mouches à chevreuil, également appelées taons à chevreuil. Caroline Lacourse, de DDR Plein Air, m’a fait parvenir un accessoire assez inusité qui se nomme la pince libellule. Comme cette spécialiste me l’expliquait, ces insectes au corps allongé et aux gros yeux sont les ennemis jurés des frappes-à-bord. L’idée derrière le concept de ce produit, qui se vend pour moins de 6 $, est d’accrocher la pince sur notre casquette. Ainsi, dès qu’on bouge, la libellule s’agite dans tous les sens au bout de la broche ultra fine. Face à ces trouble-fête, les mouches à chevreuil déguerpissent. 

Épuisette Beckman

Photo courtoisie

Lorsque vient le temps de mettre fin au combat avec un poisson, le pêcheur doit pouvoir compter sur une puise de qualité. La nouvelle gamme Coated, de Beckman, se distingue pour plusieurs raisons. Disponible avec un manche solide en aluminium de 4 ou 6 pi ou avec une version extensible allant jusqu’à 6,9 pi, elle est dotée d’un doux filet durable avec fond plat pour limiter les blessures. La chape ou la jonction, aussi appelée yoke, est en aluminium de grade 1100 garantie à vie. Contrairement à la plupart des cerceaux, le Y-Bar à une armature interne en forme de Y qui ne fléchit pas et qui vous permettra de soulever vos plus grosses prises.  

Frein de bouche

Photo courtoisie

Il n’y a rien de plaisant à encaisser les contrecoups d’une puissante carabine. Si bien que, dans certains cas, l’utilisateur anticipera le recul, ce qui nuira à la précision de ses tirs. La firme Browning a développé le muzzle break le plus performant de sa catégorie. Le Recoil Hawg réduit jusqu’à 77 % de l’impact transmis à l’épaule. Il s’installe facilement au bout du canon de la majorité des calibres des diverses séries X-Bolt Long Range. À titre d’exemple, une 300 RUM ainsi équipée sera aussi douce et agréable à manipuler qu’une 6.5 Creedmoor.  

Manteau et gants chauffants

Photo courtoisie

Qui n’a pas déjà grelotté en pratiquant la chasse, la pêche ou la pêche blanche ? Alain Demeules, fondateur de l’entreprise montréalaise ewool, a mis au point d’impressionnants produits. En moins de trois secondes, la puissance des 42 watts de la veste chauffante ewool PRO, en version pour homme ou pour femme, dégage une chaleur enveloppante réconfortante. Il y a aussi les gants ewool qui réchauffent les doigts individuellement. Résistants à l’eau, ils peuvent être portés tels quels ou sous des mitaines ou des gants. Un bouton de commande permet de vérifier l’autonomie de la batterie et d’activer les trois niveaux de chaleur. 

En tout confort

Photo courtoisie

Martin Thériault, de Canac, me présentait un accessoire génial pour se prélasser dans l’arrière-pays. Il s’agit d’un hamac avec toit et moustiquaire. On peut donc roupiller en nature sans se faire dévorer par les moustiques et sans être directement exposé au soleil. Fabriqué avec du nylon et du polyester 210T de qualité, ce modèle ultra léger se trimballe n’importe où. Les cordes et les crochets sont fournis avec cet article qui se détaille à 80 $ chez les marchands. Il ne manque que deux points d’attache sur des arbres, et la pause peut débuter.


► Je vous invite à me suivre sur Facebook.