/news/green
Navigation

Des tempêtes qui coûtent cher dans les Prairies

Coup d'oeil sur cet article

Deux tempêtes de neige en janvier ont forcé les résidents de l’Alberta et de la Saskatchewan à réclamer 132 M$ en biens assurés, selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC).

Le premier phénomène naturel, qui a touché les deux provinces des Prairies ainsi que la Colombie-Britannique entre le 12 et le 14 janvier, a causé environ 30 M$ en dommages sur le territoire albertain, particulièrement dans les régions de Calgary, Lethbridge et Taber.

La tempête avait également entraîné des dépenses de 70 M$ du côté saskatchewanais.

Le deuxième événement, de violentes bourrasques de neige qui n’ont touché que l’Alberta du 19 au 20 janvier, a causé des dommages estimés à 32 M$. Selon le Calgary Sun, les vents à l’ouest de Calgary se sont élevés à 193 km/h, soit l’équivalent d’une tornade de catégorie 2.

On note des dégâts causés par des objets qui ont heurté des maisons et des bâtiments d’entreprises. Des arbres déracinés, des lignes électriques détruites et des toits effondrés ont aussi été observés lors de cette tempête.

L’Alberta en particulier ne l’a pas eu facile au cours de la dernière année au niveau des catastrophes naturelles. Selon le BAC, en 2020 seulement, plus de 2 G$ y ont été réclamés en raison des inondations à Fort McMurray en avril et en mai, de la grêle à Calgary en juin et des tempêtes dans le centre et le sud de la province au cours de l’été.