/weekend
Navigation

«Aiguille sous roche»: Louis T se penche sur la vaccination

Louis T Aiguille sous roche
Photo courtoisie, Télé-Québec

Coup d'oeil sur cet article

Rares sont les sujets aussi polarisants en ce moment que la vaccination. Dans le nouveau documentaire Aiguille sous roche, qui sera présenté à Télé-Québec mercredi, l’humoriste Louis T donne autant la parole aux « pro-vaccins » qu’à ceux qui sont entièrement contre.  

On pourrait croire que l’idée d’un documentaire sur la vaccination est arrivée dans les derniers mois de la pandémie. Mais non! C’est en 2019 que l’équipe du documentaire Apprenti autiste a suggéré le nouveau sujet à Louis T. 

« Dans Apprenti autiste, on avait rapidement abordé le lien [erroné] entre l’autisme et les vaccins, dit Louis T. On avait été surpris du nombre de réactions que ça avait suscitées. Ça nous a fait découvrir un univers que je ne connaissais pas vraiment. » 

Le scénario pour le documentaire d’Aiguille sous roche a été entièrement écrit en 2019 et l’équipe avait prévu faire le tournage d’avril à juin 2020. Puis est arrivée la pandémie...  « Il a fallu tout changer, dit Louis T. Il doit y avoir 30% du scénario original dans le documentaire. » 

Pas polémiste 

Le confinement du printemps 2020 a aussi repoussé le tournage, qui a pu s’amorcer en juin. « On était toujours en stand-by pour voir le progrès avec l’arrivée éventuelle du vaccin, dit l’humoriste. Il y a des trucs qu’on a tournés et qu’on n’a pas mis dans le documentaire parce que ce n’était pas d’actualité. » 

En tournant un documentaire sur un sujet aussi polarisant, l’équipe d’Aiguille sous roche s'est demandé si elle devait prendre position. « On aurait pu faire un documentaire 100% pro-vaccin ou 100% anti-vaccin, dit Louis T. On a choisi de montrer un peu des deux côtés pour favoriser l’esprit critique. » 

« Ce n’est pas un documentaire polémiste, même si je crois que ça va susciter des discussions animées, ajoute-t-il. Notre but n’était pas de foutre le trouble. » 

Louis T aimerait bien travailler éventuellement sur un autre documentaire. « C’est nourrissant comme projet, dit-il. Si j’en fais un autre, ce sera peut-être de quoi de plus léger. (rires) » 

Se tenir en forme 

N’ayant pas donné de spectacles d’humour devant public depuis des mois, Louis T a grandement hâte de pouvoir remonter sur scène. « En 2020, je n’étais pas tant prêt à faire des sacrifices. Je ne voulais pas jouer devant 200 personnes dans une salle de 800 places. Mais là, je pourrais aller jouer devant quatre personnes! » 

Ces dernières semaines, il a testé du matériel virtuellement à quelques personnes triées sur le volet. « Mon objectif est de me tenir en forme pour me préparer quand ça va repartir. Je vois ça comme un athlète olympique qui ne sait pas quand les Olympiques vont avoir lieu. Mais quand ça va être annoncé, je veux être en forme. » 

Après avoir présenté deux spectacles solos relativement intemporels, Louis T songe revenir avec un troisième projet de scène qui serait davantage collé sur l’actualité. « J’aimerais ça travailler sur une revue de l’actualité que je pourrais présenter pendant un mois ou deux à la fin de l’année », dit-il. 


Le documentaire Aiguille sous roche, réalisé par Gabriel Allard-Gagnon et animé par Louis T, sera diffusé mercredi, à 20 h, sur les ondes de Télé-Québec. Pour plus d’infos: telequebec.tv.