/sports/opinion/columnists
Navigation

Marie-Ève Dicaire: the fight!

Coup d'oeil sur cet article

Marie-Ève Dicaire contre Claressa Shields, c’est du vrai. Même ceux qui ne sont pas convaincus de l’intérêt de la boxe féminine et de ses rounds de deux minutes auraient été impressionnés par la conférence de presse tenue par les deux boxeuses hier.

La tension et le stress, l’énergie, le vrai challenge, quand c’est vrai, ça perce l’écran. Même si en temps de pandémie, les personnes sont à des centaines de kilomètres l’une de l’autre.

Claressa Shields a été respectueuse. Une guerrière qui a déjà livré des batailles majeures aux États-Unis. Et Marie-Ève Dicaire, qu’on dit dans la forme de sa vie, a été vraie. Elle a été correcte envers l’autre championne mais n’a pas été obséquieuse comme ça lui arrive parfois. On la sentait confiante, et Claressa Shields a perçu cette confiance. 

C’est simple, quatre vraies ceintures seront en jeu, et celle dont l’arbitre va lever le bras va être la reine absolue de la boxe féminine mondiale.

Moi, j’embarque.

GERMAIN ET CLAGGETT À PUNCHING GRACE

Une heure avant, EOTTM a dévoilé le reste de la carte du 17 avril au Centre Vidéotron. Si la COVID ne bouscule pas tous les plans, on va avoir droit à la meilleure soirée de boxe depuis un an.

TVA Sports est gâtée en présentant la finale avec David Lemieux et la demi-finale avec Simon Kean. Mais la soirée est structurée de façon à favoriser les fans et le réseau Punching Grace. C’est sur ce réseau que sera présenté le combat entre Mathieu Germain et Steve Claggett. C’est la revanche d’un combat très enlevant qui avait été présenté au Casino de Montréal. 

Le retrait qu’on espère temporaire d’Yves Ulysse du Carré d’As rend ce combat encore plus important. Et après avoir vu Claggett démolir David Théroux à Rimouski, il va certainement être le grand favori.

DANS LE CALEPIN | Christian MBilli devait affronter Ievgen Khytrov qui a attrapé la COVID. On lui a trouvé un super remplaçant, Vladimir Shishkin. Voilà-t-y pas que Shishkin s’est fait couper à l’œil gauche avant-hier lors d’un combat préparatoire. Hier, en début de soirée, on négociait avec un autre remplaçant... pour le 18 mars à San Juan, Porto Rico.