/misc
Navigation

Rien n’est perdu pour Danault

HKN-HKO-SPO-EDMONTON-OILERS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo AFP Phillip Danault ne connaît pas une saison à la hauteur de son talent.

Coup d'oeil sur cet article

Phillip Danault ne connaît pas une bonne dernière saison de contrat avec le Canadien. Rien n’est toutefois perdu pour le centre qui aura 28 ans ce mercredi. La conjoncture du CH lui permet de nourrir l’espoir de remonter sa valeur. 

Au fond, Danault est à peu de choses près de redevenir le joueur efficace qui l’a consacré premier centre de l’équipe depuis deux ans. Le déclic est mental. Clairement c’est entre les deux oreilles que Phillip perd ses moyens cette saison.

Je peux comprendre. Lorsque tu refuses en temps de pandémie 30 M$ garantis sur six ans tout en évitant de déraciner ta famille, le risque d’en être affecté mentalement est grand. Et puis il y a la COVID. Tous les joueurs de hockey dans la fleur de l’âge ne sont pas insensibles à ce virus atrophiant la vie sociale et menaçant la santé de ceux et celles qu’ils aiment. 

Retrouver ses moyens

Danault est dans une saison névralgique et il doit éviter les distractions. Son problème demeure plus simple à régler que pour certains autres joueurs. Quand un marqueur de buts ne score plus, il est vulnérable. Il est dépendant du labeur de ses coéquipiers sur la glace pour retrouver sa touche autour du filet ennemi. Ce n’est pas ce que Claude Julien attend de Phillip. Danault n’a dans les faits qu’à recommencer à bien faire toutes les petites choses. Bouger ses pieds, se retrouver dans les lignes de passes et de tirs. Gagner une majorité de mises en jeu et de batailles à un contre un. Appliquer une pression constante sur le porteur du disque et sur les défenseurs ennemis en fond de territoire. 

En retrouvant sa concentration, Phillip retrouvera l’engagement qui l’a rendu essentiel dans les schémas de son entraîneur. Il retrouvera aussi son estime personnelle et la glorification de ses compagnons de trio qu’il a contribué à rendre indispensables au cours des deux dernières campagnes. La dégringolade de Tomas Tatar cette saison, elle est en partie due aux défaillances de Danault. On comprend actuellement que point de travail acharné de Danault depuis deux ans, point de récolte offensive significative pour Tuna. 

Position de force

Phillip se retrouve, en dépit de son mauvais début de saison, dans une position de force pour la suite des choses. On constate à mesure que la saison progresse que la jeunesse de Suzuki, Kotkaniemi et Evans les rattrape. Claude Julien, qui affectionne particulièrement les vétérans, a besoin de Danault et il va lui offrir toutes les chances de retrouver ses marques. C’est une occasion rêvée pour le centre originaire de Victoriaville. 

Danault doit prendre acte sans attendre et oublier toutes les distractions. Il doit comprendre que l’occasion manquée et hautement médiatisée de s’entendre à long terme avec l’équipe de son enfance peut revenir au galop ou provenir d’ailleurs dans la ligue nationale s’il redevient le joueur efficace vers qui l’on se tourne la plupart du temps. 

Le chandail numéro 24 de Danault ne sera jamais dans les meilleurs vendeurs aux boutiques souvenirs. Par contre, je suis convaincu que si l’on demandait à Claude Julien de s’acheter trois gilets du CH pour sa collection personnelle, l’entraîneur joindrait à ceux de Weber et de Price le 24 de Danault. À Phillip de tirer un trait sur les 15 premiers matchs de sa saison et à reconstruire depuis la base à compter de ce soir face à Toronto.

Coup de cœur

HKN-HKO-SPO-EDMONTON-OILERS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Félix Auger-Aliassime, Jean Pascal, Karyne Sergerie, Andy Mailly-Pressoir, Mathieu et PO Joseph, Patrice Bernier, Kalyna Roberge, Chris Boucher, Lugentz Dort, Georges Laraque. J’en passe, mais je n’en pense pas moins. C’est le mois de l’histoire des Noirs. J’appuie la commémoration, mais j’ai hâte au jour où il n’y aura que des humains sans égard à la couleur de peau. Respects à vous, grands (es) Québécois (es).

Coup de gueule

HKN-HKO-SPO-EDMONTON-OILERS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

À Kirk Muller. Plusieurs ont fait les gorges chaudes en début de campagne. On saluait les qualités de Capitaine Kirk pour le pourcentage d’efficacité de l’équipe en avantage numérique. Normal, disaient d’autres, Muller a enfin les chevaux pour faire fonctionner l’attaque à cinq du CH. Ce n’est plus le cas. Les adversaires se sont ajustés, pas Muller. 

Un p’tit 2 sur...

HKN-HKO-SPO-EDMONTON-OILERS-V-MONTREAL-CANADIENS
Photo d'archives

Une autre victoire du Canadien ce soir face aux Leafs. La première période risque d’être compliquée en raison de l’inactivité de sept jours, mais si Price tient le coup en début de match, Montréal triomphera. L’équipe a les ressources et elle a faim. Les Leafs sont sans doute déréglés par trois matchs contre les Sénateurs. Rien de scientifique ici...