/news/coronavirus
Navigation

La ligne dure pour freiner les variants dans les écoles

Des établissements ont été fermés dès la suspicion d’un cas associé à un variant

GEN-Photos d’écoles fermée pour cause de variants de la COVID-19 à Montréal
Photo Agence QMI, Mario Beauregard L’école primaire des Grands-Êtres, dans l’arrondissement de Saint-Laurent à Montréal, n’ouvrira pas ses portes avant la relâche.

Coup d'oeil sur cet article

La fermeture immédiate d’écoles au Québec et le dépistage massif dès la suspicion d’un cas de nouveau variant de la COVID-19 est la bonne stratégie à adopter face à ces mutations « excessivement contagieuses », disent des experts.

• À lire aussi: Nouvelle vague qui pointe à l’horizon, selon des experts

• À lire aussi: Ce que l’on sait des variants

• À lire aussi: Identifier les variants 

« Les trois principaux variants découverts au Québec sont excessivement contagieux et si on veut ralentir leur propagation, on doit agir de façon agressive. Dès qu’on trouve un cas quelque part, que ce soit une école ou un milieu de travail, on ferme », explique l’épidémiologiste et professeur à l’École de santé publique de l’Université de Montréal Benoît Mâsse.

L’école primaire Marguerite-D’Youville, à Québec, a fermé ses portes vendredi, dès qu’un cas pour lequel il y a suspicion de variant a été détecté.

La transmissibilité plus importante du variant explique la prise de mesures « plus agressives » a dit le directeur de la santé publique de la Capitale-Nationale, André Dontigny, en conférence de presse hier. 

Un dépistage massif est effectué auprès des élèves et du personnel de cette école. 

  • Écoutez La rencontre Dutrizac-Dumont sur QUB radio:  

Aussi à Montréal

Du côté de la métropole, l’école primaire des Grands-Êtres, dans l’arrondissement de Saint-Laurent, restera fermée jusqu’au retour de la relâche puisqu’un cas présomptif de nouveau variant y est associé.  

La Direction de la santé publique (DPS) de Montréal recommande fortement aux élèves et au personnel de réaliser un test de dépistage, peut-on lire dans un message envoyé aux parents.

L’Académie Yéchiva Yavné, à Côte-Saint-Luc, a également fermé des classes secondaires pendant quelques jours. 

« Nous faisons face à [un variant] de COVID-19 qui est en pleine éclosion dans la classe de secondaire 4 filles », peut-on lire dans une missive envoyée aux parents et partagée sur Twitter par Covid Écoles Québec.

Avec certains variants, dont celui provenant de l’Angleterre, les enfants sont pratiquement aussi contagieux que les adultes, ce qui n’était pas le cas avec la source originale de COVID-19, souligne l’experte en santé publique Roxane Borgès Da Silva.

  • Écoutez la démographe Simona Bignami à propos du rôle du milieu scolaire dans la propagation de la COVID-19 et ses variants

« Si les enfants se mettent à attraper ce variant, ils peuvent le transmettre à beaucoup de monde, et ce, même s’ils continuent à avoir des symptômes légers. Dans ce contexte, c’est une bonne initiative de fermer une école quand il y a un cas de variant », fait-elle savoir. 

La DSP de Montréal n’était pas en mesure hier de répondre à nos questions concernant la présence de variants dans les écoles.

– Avec Elisa Cloutier, Le Journal de Québec  

  • L’ensemble du réseau scolaire regroupe 27,6 % des éclosions actives. Au total, 965 classes ainsi que huit établissements sont présentement fermés.   

Les variants au Québec  

Cas confirmés  

  • Variant britannique : 20  
  • Variant sud-africain : 2  
  • Variant brésilien : 0  
  • Autres variants : 1   

Total : 23

Cas présomptifs : 286

Source : Institut national de santé publique du Québec

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres