/news/green
Navigation

Une dernière journée pour les petits poissons des chenaux

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de pêche aux petits poissons des chenaux à Sainte-Anne-de-la-Pérade pouvaient difficilement demander une plus belle journée pour clore leur saison qui, COVID-19 oblige, a connu des hauts et des bas.

Si cette 83e édition, qui a bien failli ne pas avoir lieu, a été un succès, elle a aussi été un véritable casse-tête.

«Ça a été vraiment un marathon, on ne se le cachera pas. Ça a été, avec la Santé publique, beaucoup de négociations», a affirmé Steve Massicotte, président de l'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne.

Le mauvais temps s’est aussi mis de la partie pour retarder l’ouverture de la saison.

«La météo, 80 mm de pluie, cadeau de Noël, notre glace est partie. Début de saison 22 janvier», a raconté M. Massicotte.

Une centaine de cabanes, plutôt que les 400 habituelles, ont finalement pu être installées sur la rivière Sainte-Anne cette année.

L'Association des pourvoyeurs de la rivière Sainte-Anne se dit somme toute satisfaite de cette saison hors de l’ordinaire.

«Maintenant, on est très contents d’avoir fait la saison. Ça a vraiment été fantastique, zéro éclosion. Tout s’est très bien déroulé. La preuve qu’au Québec, on est capable de faire des activités en toute sécurité», a lancé Steve Massicotte.

- D’après les informations de Sébastien Houle