/sports/hockey
Navigation

David Ayres: le premier anniversaire d’un exploit inusité

David Ayres
Capture d'écran

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien de but David Ayres a fêté le premier anniversaire de son exploit, lundi, alors qu’il était venu en relève à Petr Mrazek et James Reimer, pour les Hurricanes de la Caroline, afin de vaincre les Maple Leafs de Toronto.

Celui qui agissait à titre de portier pour les Maple Leafs et leur club-école, les Marlies de Toronto, durant les entraînements, en plus de conduire la resurfaceuse de jeu, s’est fait connaître par tous les amateurs de hockey, lorsqu’il a fait face aux tirs de John Tavares, Auston Matthews et le reste de la formation torontoise pendant plus de 28 minutes de jeu.

Il est ainsi devenu le premier gardien d’urgence de l’histoire de la Ligue nationale à se mériter une victoire, alors que les Hurricanes s’en étaient sortis au compte de 6 à 3.

«Après tout ce temps et tout ce qui s’est passé dans le monde, ça me parait encore surréel, a mentionné Ayres au site NHL.com. C’est une histoire toute droit sortie d’un script d’Hollywood. J’imagine que Hollywood pense la même chose, puisque je consulte régulièrement des gens de Disney qui produisent un film basé sur cette histoire. Les gens vont pouvoir s’y attacher, puisque c’est l’histoire d’un gars ordinaire qui obtient sa chance. Ça va pouvoir mettre un sourire dans le visage des gens malgré tout ce qui se passe avec la COVID.»

Depuis cette fameuse soirée, Ayres entend constamment parler de son histoire. Que ce soit au supermarché, sur les réseaux sociaux ou en raison d’une entrevue, il se fait constamment rappeler sa performance.

L’homme âgé de 43 ans peut aussi se remémorer ce souvenir lorsqu’il est à la maison, puisqu’il a aménagé un espace dans son salon où il a inséré un casier similaire à ceux dans un vestiaire de hockey et il y a accroché l’équipement utilisé le 22 février 2020, en plus d’avoir un chandail des Hurricanes couvert par une panoplie de signatures d’amateurs de la formation de Raleigh.

«C’était l’un des événements les plus marquants de ma vie et je voulais y rendre hommage», a expliqué Ayres.