/news/currentevents
Navigation

Des travaux sur le tunnelier du REM provoquent un affaissement de terrain

Coup d'oeil sur cet article

Des travaux menés pour entretenir la foreuse du tunnelier utilisé pour creuser le tunnel du Réseau électrique métropolitain (REM) près de l'aéroport Montréal-Trudeau ont provoqué récemment un affaissement de terrain au Technoparc de Montréal, a appris l'Agence QMI.

L'équipe du REM travaille présentement à creuser un tunnel de 3 kilomètres qui doit passer sous les milieux humides du Technoparc de Montréal et sous les pistes de l'aéroport. À ce jour, 200 mètres ont été creusés dans la portion marécageuse par le tunnelier, qui a été mis à l'arrêt le 16 février dernier pour pouvoir réaliser une opération d'entretien sur sa tête de coupe.

Pour ce faire, les ouvriers ont dû aménager un espace pressurisé afin de stabiliser le sol et empêcher l'infiltration d'eau. C'est dans le cadre de ces travaux que le sol s'est tassé en surface, directement au-dessus du tunnelier «à cause de l'état géologique du terrain».

«Il est important de noter qu’il n’y a eu aucun effondrement, même partiel, dans le tunnel en construction», a toutefois précisé Emmanuelle Rouillard-Moreau, porte-parole pour CDPQ Infra, la filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec responsable du chantier du REM.

Les gestionnaires du REM ont dû aviser le ministère de l'Environnement, qui a collaboré à une opération de remblai et à l'apport de correctifs pour stabiliser le terrain.

«Une analyse pointue a été effectuée et l’intégrité des milieux humides situés à proximité n’a pas été affectée», a ajouté Mme Rouillard-Moreau, en précisant au passage que les inspections se poursuivent dans le but de pouvoir terminer de réparer le tunnelier «dans les prochaines semaines».

En attendant, un sentier piétonnier traversant le Technoparc a dû être fermé jusqu'au printemps.

CDPQ Infra a assuré que ce contretemps ne nuira pas à l'échéancier des travaux. La mise en service de la branche du REM vers l'aéroport est prévue pour la fin de 2024.