/world/usa
Navigation

Froid au Texas: après les plombs, les responsables sautent

Froid au Texas: après les plombs, les responsables sautent
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La patronne du réseau électrique du Texas, ainsi que quatre autres responsables, ont démissionné de leur poste dans le sillage de la paralysie catastrophique de l’alimentation en courant causée par une chute des températures dans l’État.

• À lire aussi: Une Québécoise au Texas raconte son expérience

Le départ de Sally Talberg, à la tête de l’Electric Reliability Council of Texas (Ercot), a été confirmé par un communiqué des autorités du grand État du Sud, connu pour être le poumon énergétique des États-Unis.

Des millions de Texans ont été privés d’électricité et d’eau potable la semaine dernière lorsque leur État habitué à des températures plus douces a soudainement été frappé par une vague de froid polaire.

Cet épisode climatique extrême, qui a fait des ravages à travers le sud et le centre des États-Unis, a coûté la vie à au moins 70 personnes, selon les médias américains.

Face au retentissant scandale --comment le Texas, premier producteur de pétrole et de gaz naturel du pays, pouvait-il se retrouver plongé dans une telle crise ?-- le gouverneur de l’État avait lui même appelé à la démission les dirigeants de l’Ercot.

«Tandis que les Texans avaient cruellement besoin d’électricité, Ercot a failli dans sa mission», avait résumé Greg Abbott.

 Biden se rendra vendredi au Texas après la vague de froid

Le président américain Joe Biden se rendra vendredi à Houston, au Texas, après la rare vague de froid meurtrière qui a frappé cet État du sud des États-Unis, privant des millions d’habitants d’électricité et d’eau potable, a annoncé mardi la Maison-Blanche.

«Le président et la Première dame» Jill Biden se rendront à Houston, grande ville du Texas, où Joe Biden «rencontrera des dirigeants locaux pour évoquer les plans d’aide après la tempête hivernale, les avancées vers la reconstruction et l’incroyable résilience démontrée par les habitants de Houston et du Texas», a déclaré la porte-parole de la Maison-Blanche, Jen Psaki.

Le démocrate visitera également un centre de vaccination contre la COVID-19, a-t-elle précisé lors d’une conférence de presse, en indiquant que le programme détaillé de cette visite serait précisé au cours de la semaine.

Des millions de Texans ont été privés d’électricité et d’eau potable la semaine dernière lorsque leur État habitué à des températures plus douces a soudainement été frappé par une vague de froid polaire.

Cet épisode climatique extrême, qui a fait des ravages à travers le sud et le centre des États-Unis, a coûté la vie à au moins 70 personnes, selon les médias américains.

Joe Biden avait signé samedi une nouvelle déclaration d’urgence pour le Texas, ce qui permet de débloquer des fonds d’aide fédéraux.

Un élu républicain du Congrès, Michael McCaul, a estimé que l’impact économique de la tempête pourrait être aussi lourd que celui de l’ouragan Harvey de 2017, dont les dégâts ont été estimés à 125 milliards de dollars.