/world/usa
Navigation

Les États-Unis aideront à la libération des deux Michael

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis apporteront leur soutien pour la libération des deux Canadiens détenus en Chine, a fait savoir le président américain, Joe Biden, à l’issue de sa première rencontre formelle avec Justin Trudeau, mardi.

• À lire aussi: Biden et Trudeau vantent «l’extraordinaire amitié» américano-canadienne pour clore l’ère Trump

• À lire aussi: L’ambassade de Chine en furie contre le Canada

• À lire aussi: La Chambre des communes reconnaît un «génocide» en Chine

«Je veux réitérer notre soutien pour la libération de deux détenus actuellement en Chine, Michael Spavor et Michael Kovrig. Les êtres humains ne sont pas une monnaie d’échange. Nous allons travailler ensemble jusqu’à ce qu’ils reviennent en sécurité», a-t-il déclaré lors du point de presse suivant la rencontre. 

  • Écoutez le chroniqueur de politique internationale Loïc Tassé avec Antoine Robitaille sur QUB Radio:  

Justin Trudeau a remercié M. Biden pour son soutien dans ce dossier.

Par ailleurs, les deux dirigeants ont convenu que les deux pays formeront une alliance nord-américaine afin de combattre ensemble les changements climatiques et pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050.

«Le Canada et les États-Unis travailleront en étroite collaboration pour démontrer le sérieux de notre engagement autant à la maison qu’à l’étranger», a déclaré le président américain. Rappelons que les États-Unis ont réintégré l’accord de Paris dès l’arrivée de Joe Biden à la tête du gouvernement.

La lutte contre la pandémie de COVID-19 et la reconstruction de l’économie des deux côtés de la frontière ont aussi été abordées, mais en termes plutôt vagues.

Quelques instants avant la rencontre virtuelle, Trudeau n’a pas manqué de lancer une pointe à l’ancienne administration de Donald Trump en déclarant que «le leadership américain nous a cruellement manqué ces dernières années».

  • Écoutez la chronique de l’expert en politique américaine Guillaume Lavoie à QUB radio

Les deux hommes s’étaient déjà rencontrés un à un en 2016, à l’époque où M. Biden était le vice-président de Barack Obama. Mardi, il s’agissait de la première rencontre bilatérale avec un dirigeant étranger pour ce dernier.

Joe Biden était accompagné de la vice-présidente Kamala Harris, qui a parlé de manière effusive de son temps passé à Montréal, où elle a vécu lorsqu’elle était étudiante au secondaire.