/entertainment/events
Navigation

OASIS immersion: au cœur de l’action

Coup d'oeil sur cet article

Accompagner David Saint-Jacques dans l’espace ou Alexandra Stréliski avant un spectacle est désormais possible grâce à l’exposition immersive Inspirations, proposée par le nouvel espace Oasis immersion à compter du 25 février, dans l’enceinte du palais des congrès de Montréal.

À travers un parcours déambulatoire immersif d’environ 75 minutes, on va pouvoir revivre, par exemple, quelques grands moments de la mission spatiale de David Saint-Jacques, que ce soit durant sa préparation physique, sa vie en orbite ou une sortie dans l’espace.

«On voulait se servir de la force du multimédia pour créer une expérience qui fait du bien, qui soit pertinente et positive», a expliqué Denys Lavigne, cofondateur et directeur de création. «C’était déjà notre mission au début du projet, et avec la pandémie, c’est devenu un objectif encore plus fort. Il nous fallait créer cet espace qui va devenir une zone d’inspiration.»

Denys Lavigne (cofondateur et directeur de la création chez Oasis) et Émile Roy (vidéaste et réalisateur)
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Denys Lavigne (cofondateur et directeur de la création chez Oasis) et Émile Roy (vidéaste et réalisateur)

L’exposition immersive se décline en trois salles différentes. La première s’appelle «Le portail» et sert d’introduction aux thèmes et aux sujets abordés par la suite.

On passe ensuite dans «Le téléporteur», un espace dynamique dans lequel on se retrouve véritablement bombardé d’images de tous côtés, passant d’un sujet à un autre. On y voit autant l’entraînement de l’astronaute québécois, les moments d’introspection d’Alexandra Stréliski avant de monter sur scène, des manifestations pour le mouvement Black Lives Matter à Montréal ou encore une scène zen de «hygge», l’art de vivre inspiré du Danemark.

La dernière salle, «Le panorama», est une salle plus grande, avec des espaces pour s’asseoir au centre, dans laquelle on nous raconte l’histoire derrière les gens et les idées. On prend davantage son temps pour expliquer des concepts et amorcer la réflexion.

C’est aussi dans cet espace qu’est notamment projeté le documentaire d’Émile Roy Éloge de la résilience et de l’action, qui retrace les grands bouleversements de la dernière année en se demandant ce qu’il va en ressortir. Un film tout à fait pertinent.

«Ce sont des gens qui nous inspirent et qui étaient dans l’air du temps au moment où on a commencé à travailler sur le projet, a précisé le directeur de la création. David Saint-Jacques arrivait d’une mission dans l’espace, Alexandra Strélisky était une artiste qui émergeait, et Émile Roy était un réalisateur de talent qui venait de recevoir un prix Mammouth. Depuis, ils se sont établis dans leur domaine.»

Un lieu réhabilité

Oasis immersion s’est installé dans un ancien terminus d’autobus, au rez-de-chaussée du palais des congrès, qui a été rénové pour accueillir ce nouvel espace de plus de 2000 mètres carrés. Les sujets de l’exposition devraient changer tous les six mois environ.

En raison des restrictions sanitaires, seules 75 personnes à l’heure sont actuellement autorisées dans le parcours immersif. Il faut obligatoirement réserver sa place et son créneau horaire à l’avance, mais les visiteurs peuvent déambuler à leur rythme à travers les différentes salles.