/news/politics
Navigation

Justin Trudeau balaie son père sous le tapis

Justin Trudeau balaie son père sous le tapis
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre Justin Trudeau refuse de se prononcer sur les câbles diplomatiques américains qui ont révélé hier que son père, Pierre Elliott Trudeau, avait envisagé de miner l’économie du Québec pour nuire au camp souverainiste. 

• À lire aussi: Trudeau voulait nuire à l’économie d’ici

• À lire aussi: Le PQ veut tout savoir de la volonté qu'avait Pierre Elliott Trudeau

«Moi, ce qui me préoccupe aujourd’hui, c’est la lutte contre la pandémie», a dit Justin Trudeau alors que le Bloc québécois lui demandait son avis sur les actions de son père remontant à 1976.

À la suite de l’élection surprise du Parti québécois, l’ambassadeur des États-Unis avait fait savoir à Washington que Pierre Elliott Trudeau demandait à l’homme d’affaires Paul Desmarais, patron de Power Corporation, de rendre «les choses aussi difficiles que possible» pour le PQ en délocalisant massivement des emplois.

«L’idée serait de faire passer le taux de chômage provincial de 10% à 15% ou même 20% l’année prochaine», relate l’ambassadeur Thomas Enders dans un câble diplomatique daté du 22 décembre 1976 et maintenu secret jusqu’à présent.

Le député bloquiste Stéphane Bergeron a reproché au gouvernement de s’inscrire dans la même stratégie qu’à l’époque en maintenant «une tendance lourde» au désinvestissement dans l’économie du Québec. Il a notamment cité les difficultés du chantier naval Davie, à Québec.

«Au contraire, nous sommes en train d’investir pour les Québécois et tous les Canadiens», a répliqué le premier ministre.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.