/opinion/columnists
Navigation

Le bon flic Arruda et le mauvais flic Legault

Point de presse Santé publique
Photo courtoisie, Émilie Nadeau Horacio Arruda et François Legault

Coup d'oeil sur cet article

C’est comme ça dans chaque famille.

Un parent est permissif, l’autre est sévère. 

Chez nous, le mou, c’est moi.

« Maman, je peux manger des bonbons ?

— Non, on va souper bientôt !

— Papa, je peux manger des bonbons ?

— Bien sûr, pas de problème ! »

Chaque fois que je fais ça, ma femme me regarde avec des gros yeux, en disant que je sape son autorité.

PAPA GÂTEAU

Cela dit, tous les psychologues pour enfants vous le diront : rien de pire pour un enfant qu’un parent qui dit « blanc » et l’autre « noir ». 

Ça le mêle. 

Il ne sait plus à quel saint se vouer ni quelles sont les règles dans la maison.

Il peut manger des bonbons, oui ou non ?

« Que vous disiez oui ou non n’est pas important, affirment les psys. L’important est que vous soyez sur la même longueur d’onde. Que votre enfant ait l’impression que vous parlez d’une seule voix. Sinon, votre enfant va toujours jouer un parent contre l’autre... »

Si on se fie aux avis de la Santé publique qui ont été rendus publics, ce n’est pas ce qui se passe dans la cellule de crise anti-pandémie.

« Puis-je ouvrir ma salle de spectacle, monsieur Legault ?

— Non, c’est trop dangereux !

— Puis-je ouvrir ma salle de spectacle, docteur Arruda ?

— Bien sûr, ça va être bon pour la santé mentale de tout le monde ! »

On se demande après pourquoi les gens sont mêlés et pourquoi certains propriétaires de commerces sont en beau fusil !

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

LA SCIENCE, LA SCIENCE, LA SCIENCE !

Il y a une chose que je ne comprends pas dans la dynamique entre la Santé publique et le gouvernement.

Que ça soit le premier ministre qui décide, pas de problème. 

Après tout, c’est monsieur Legault qui a été élu pour diriger la province, pas le docteur Arruda. 

Non, ce que je ne comprends pas, c’est que le PM a toujours dit que toutes les décisions qu’il prend sont basées sur les avis de la Santé publique.

Or, si je me fie aux avis dévoilés, c’est visiblement faux.

Parfois, notre PM suit ce que lui recommande la Santé publique. Parfois, non. 

Pourquoi ? On se fie à la science ou pas !

On ne peut pas dire : « Sur ce point, la science a raison, mais sur cet autre point, elle a tort ! »

Si la science est fiable lorsqu’elle recommande de fermer des salles, pourquoi elle ne le serait plus lorsqu’elle recommande de les ouvrir ?

Sur quelles bases monsieur Legault décide de suivre ou pas ce que lui conseille la Santé publique ?

LE DOCTEUR A TOUJOURS RAISON ?

Si j’étais un artiste, je serais, disons, dubitatif. 

Pourquoi François Legault a refusé de rouvrir les salles de spectacle en novembre, alors que le directeur de la Santé publique disait qu’il n’y avait aucun problème à le faire ?

Cela dit, au début de la pandémie, le docteur Arruda disait qu’il ne fallait surtout pas porter de masque, alors...

Pas sûr que la Santé publique ait toujours raison.

Alors, on se fie à qui ? On écoute Parent 1 ou Parent 2 ?

« On écoute celui qui dit ce que je veux entendre », dirait mon fils. 

C’est-à-dire : le moins sévère.