/sports/opinion/columnists
Navigation

Canadien : mauvaise gestion des gardiens

Maple Leafs vs Canadiens
Martin Chevalier / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Si Carey Price avait aussi bien joué que Jake Allen depuis le début de la saison, le Canadien aurait récolté au moins trois victoires de plus et Claude Julien serait toujours l’entraîneur de l’équipe. Par contre, Julien a mal géré l’arrivée d’Allen et il n’a pas aidé Price. 

• À lire aussi: Retrouver l’émotion

• À lire aussi: L’âme et le cœur déchirés

• À lire aussi: Sa dernière carte

Le phénomène n’est pas nouveau. Les entraîneurs sont souvent congédiés lorsque le gardien numéro un ne performe pas et c’est le cas à Montréal. Chaque fois qu’un de mes entraîneurs a perdu son job, je ne jouais pas très bien et j’ai ressenti une part de responsabilité. Aujourd’hui, une part du blâme revient à Price et j’espère que ça va lui servir d’électrochoc.  

Pourtant, c’était bien parti pour lui et j’en ai parlé à quelques reprises. Il avait été excellent lors du deuxième match de la saison à Edmonton, mais Julien a utilisé Allen dans le match suivant. 

Le rôle d’Allen

Allen a très bien joué, mais après son « repos » de quatre jours, Price a perdu 6 à 5 en fusillade à Vancouver et un mois et demi plus tard, il n’a pas toujours pas trouvé son rythme. C’est là que je blâme Julien, ainsi que Stéphane Waite et Marc Bergevin. Je crois qu’ils ont oublié le vrai rôle d’Allen. 

Son rôle est de jouer au besoin, non pas un match sur deux ou presque. Pour exceller, un gardien numéro un doit coller les rencontres lorsqu’il est dans sa « zone », et le Canadien n’a pas aidé Price en ce sens. Les Andrei Vasilevskiy, et Connor Hellebuyck jouent souvent et ça ne les empêche pas de performer. 

On a mal géré l’utilisation des gardiens chez le Tricolore. Maintenant, c’est à Price de rebondir et de mériter le filet, mais le scénario d’utiliser Allen davantage est plausible.  

L’arrivée d’un nouvel entraîneur donne un peu de latitude à Price. S’il gagne ce soir à Winnipeg, je verrais mal Dominique Ducharme revenir avec Allen samedi, mais si Price ne se relève pas rapidement, Ducharme n’aura pas le choix d’utiliser Allen s’il lui donne les meilleures chances de gagner. 

Marc Bergevin veut gagner et son job est en jeu. Celui de Price aussi. Une chance pour le 31 qu’il n’y a pas de spectateurs au Centre Bell.  

Entraîneur par intérim 

Craig Berube et Rick Bowness ont eu du succès en tant qu’entraîneurs par intérim à St. Louis et à Dallas respectivement, et ils sont toujours en poste. Ducharme semble être un bon entraîneur, mais il est une recrue et si le gâteau ne lève pas, Bergevin sera blâmé. Je n’aurais pas de problème avec Joël Bouchard ou Benoit Groulx non plus. Parmi les entraîneurs d’expérience disponibles, j’aime beaucoup Gerard Gallant, et n’oublions pas Guy Boucher.  

Claude Julien retrouvera du travail dans la LNH s’il le veut bien. Je ne l’ai jamais senti à l’aise à Montréal. L’équipe n’avait pas vraiment son empreinte et il n’a pas mieux fait que Michel Therrien.

– Propos recueillis par Gilles Moffet