/sports/soccer
Navigation

Mondial de soccer: la candidature de Montréal compromise

Coup d'oeil sur cet article

La candidature de Montréal afin d’accueillir des matchs de la Coupe du monde de soccer en 2026 pourrait être en danger en raison du manque de financement.

Selon les informations de la SRC, le gouvernement de Justin Trudeau n’offrira pas une aide financière supplémentaire à la candidature de la métropole québécoise, malgré le retrait du gouvernement de François Legault en janvier.

La ministre du Tourisme Caroline Proulx avait alors indiqué que le montant de la facture était trop élevé. La somme initiale qui devait être déboursée par le gouvernement du Québec était de 50 M$. Or, ce montant avait grimpé à 100 M$.

De plus, la FIFA exige que les villes hôtesses n’accueillent aucun autre événement sportif durant la Coupe du monde et limitent les événements culturels en fonction de la date des matchs.

Le Mondial 2026 sera accueilli conjointement par le Canada, les États-Unis et le Mexique. Il s’agira de la première fois que l’événement se jouera dans un format à 48 équipes.

Une vingtaine de villes des trois pays hôtes ont déposé leur candidature afin d’accueillir des matchs, dont Montréal, Toronto et Edmonton au Canada. La FIFA fera ses choix plus tard en 2021. Les membres de l’organisation internationale feront des rencontres virtuelles avant de réaliser des visites d’inspection.