/news/politics
Navigation

Ottawa échoue à offrir de l’eau potable aux autochtones

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le gouvernement Trudeau ratera sa promesse phare d’offrir de l’eau potable aux communautés autochtones qui vivent sous le coup d’avis d’ébullition chroniques.

• À lire aussi - Eau potable pour les Autochtones: Ottawa ratera sa cible de mars

C’est ce que confirme dans un rapport déposé jeudi à la Chambre des communes la vérificatrice générale du Canada, Karen Hogan. 

«Dans l’ensemble, Services aux Autochtones n’a pas fourni l’appui nécessaire pour garantir que les collectivités des Premières Nations ont un accès continu à une eau potable salubre», écrit-elle dans le document d’une vingtaine de pages.  

Ottawa avait déjà admis en décembre dernier qu’il raterait sa cible.  

La vérificatrice générale en rajoute, en indiquant que de nombreux avis d’ébullition ont été levés de façon temporaire, sans qu’une solution à long terme ait été trouvée.  

Rappelons qu’aucune communauté autochtone du Québec n’est visée par des avis d’ébullitions chroniques.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Les libéraux de Justin Trudeau avaient promis que ces avis seraient levés d’ici au 31 mars 2021. Il s’agissait d’une promesse centrale dans l’atteinte de la réconciliation avec les Premières Nations.  

En 2015, un total 160 avis étaient en vigueur, alors qu’il en reste environ 60 aujourd’hui, dans 41 communautés.  

Pour cet échec, le gouvernement Trudeau ne peut blâmer la pandémie, selon la vérificatrice générale.  

«Nous avons constaté que même si la pandémie de coronavirus (COVID.19) a ralenti l’avancement 

de certains projets, beaucoup d’entre eux accusaient déjà des retards», écrit-on dans le rapport.