/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

La chasse au successeur

Olivier Renard a une liste de candidats potentiels et n’entend pas s’éterniser

SPO-SOCCER-IMPACT-TORONTO-FC
Photo Ben Pelosse

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant que Thierry Henry a annoncé son départ, la recherche d’un remplaçant commence officiellement pour le directeur sportif Olivier Renard.

• À lire aussi: Coup dur pour le marketing

• À lire aussi: Thierry Henry quitte son poste: «une journée difficile»

• À lire aussi: Ciman rentre à la maison

Celui-ci l’a dit, il avait commencé à dresser une liste de candidats, mais n’avait contacté personne par égard à celui qui était, jusqu’à jeudi matin, toujours entraîneur de l’équipe.

« Je vais avoir des rencontres et je ne vais pas prendre des semaines pour prendre ma décision », a imagé Renard.

Mais il n’y a pas urgence, selon lui, pour dénicher le huitième entraîneur de l’équipe, qui amorcera sa 10e saison en MLS.

« Notre premier match est dans sept semaines, il y a des situations qui sont pires. Quand tu congédies un entraîneur en cours de saison, ton prochain match est trois jours plus tard. »

Intérim 

En attendant une embauche, il confiera l’équipe à l’un des adjoints en poste parmi Laurent Ciman, Kwame Ampadu, Rémy Vercoutre et Wilfried Nancy.

On n’a pas besoin de lire bien loin entre les lignes pour comprendre que c’est ce dernier qui va prendre le relais pour le moment.

« Wil, au niveau de l’ancienneté et de la personnalité, a ce qu’il faut. Il va probablement prendre les choses en main pour le moment. »

Nancy fait partie du personnel d’entraîneurs de la première équipe depuis 2016. 

Après avoir encaissé le choc du départ de Thierry Henry, le directeur sportif du CF Montréal, Olivier Renard, doit maintenant lui trouver un remplaçant.
Photo d’archives
Après avoir encaissé le choc du départ de Thierry Henry, le directeur sportif du CF Montréal, Olivier Renard, doit maintenant lui trouver un remplaçant.

Système

Olivier Renard va d’abord chercher un entraîneur qui acceptera d’adhérer à la philosophie mise en place l’an passé.

« Expérience MLS ou pas, c’est quelqu’un qui va devoir rentrer dans une philosophie de club et d’effectif. Les joueurs recrutés depuis un an ne l’ont pas été par un coach.

« Il devra s’adapter au club et aux joueurs qu’il aura sous ses ordres et pas le contraire. C’est à moi de trouver quelqu’un qui a les mêmes idées footballistiques. »

S’il regarde en Europe, Renard pourrait penser à Patrick Vieira, qui a dirigé le New York City FC pendant deux saisons et demie avant de prendre la direction de Nice, dont il a été remercié en décembre.

Ciman

Quant à Laurent Ciman, on ne le lancera pas dans la gueule du loup. Il a été embauché comme adjoint et il n’est pas question qu’il devienne entraîneur-chef.

« Je connais très, très bien Laurent, on a joué ensemble en équipe nationale. Un des points forts de Laurent, c’est son tempérament et son caractère. Je crois qu’il va bien se fondre dans le paysage de par son tempérament qui lui permet parfois de secouer le cocotier.

« Il ne remplace pas Patrice Bernier, on l’aurait pris quand même », a-t-il ajouté en mentionnant qu’il entend parler aux autres adjoints ce matin pour connaître leurs états d’âme.