/sports/hockey/canadien
Navigation

«Il faut plus de chien» –Phillip Danault

Joel Armia a été le meilleur joueur du Canadien face aux Jets. Il a inscrit son deuxième but de la rencontre en redirigeant une superbe passe de Jonathan Drouin, à la 18e minute de la période initiale.

SPO-HKO-HKN-MONTREAL-CANADIENS-V-ANAHEIM-DUCKS
Photo d'archives, AFP Phillip Danault

Coup d'oeil sur cet article

 Phillip Danault cherchait des explications pour expliquer l’effondrement du Canadien dans les 30 dernières minutes du match.

• À lire aussi: Un départ dans la défaite

• À lire aussi: «On a craqué» –Dominique Ducharme

« Écoute, je ne sais pas. Il y a des matchs où... Je ne sais pas. Il faut jouer avec intensité pendant 60 minutes. On a arrêté un peu et les Jets ont marqué deux buts rapides. Il faut être plus forts. Les Jets ont une bonne machine offensive. Il faut trouver cette énergie en nous. Il faut plus de chien, il faut être plus affamés dans tous les aspects du jeu. Ça reste un travail d’équipe. Il ne faut pas descendre trop bas non plus dans la négativité. »

– Phillip Danault

Jonathan Drouin a parlé avec beaucoup de franchise après la rencontre. Il a rappelé qu’il en a assez d’entendre parler d’une confiance fragile. Au sujet de Carey Price, l'attaquant a admis que l’équipe doit mieux jouer devant lui, mais que le numéro 31 n’est que l’ombre de lui-même dernièrement.

« Ce sont les deux. Carey n’est peut-être pas à son mieux, mais on ne l’aide pas. Il y a des tic-tac-toe et des buts où il ne peut rien faire. À Ottawa, il avait sauvé plusieurs buts. C’est à nous aussi de donner moins de chances de qualité. L’aider à recevoir des tirs faciles. Il y a trop de jeux avec lesquels peu importe qui serait le gardien, l’arrêt serait dur à réaliser. »

– Jonathan Drouin

Danault a commenté le départ de Claude Julien, qu’il considère comme une influence importante.

« Premièrement, je tiens à remercier Claude. Il a été très bon pour moi, il m’a donné plusieurs conseils dans mon jeu et pour mon attitude à l’extérieur de la glace. Un changement de coach, ça arrive souvent au hockey. Parfois, ça prend une autre voix. C’est aux joueurs de se regrouper. C’est une passe difficile pour l’équipe. Ça part de nous, les joueurs. Dom amène un nouveau système. Alex [Burrows] amène de nouvelles idées. Ça revient à nous, les joueurs. Il faut gagner des batailles, amener de l’émotion. » 

– Phillip Danault