/sports/soccer
Navigation

Barcelone continue sa belle série en Liga

Coup d'oeil sur cet article

Le FC Barcelone s'est imposé à Séville (2-0) samedi lors de la 25e journée de Liga, dans un match important dans la course au titre en attendant ceux de l'Atlético Madrid, leader, et du Real Madrid, troisième.

• À lire aussi: Formule E: Sam Bird survole le circuit de Dariya

• À lire aussi: Jarred Tinordi réclamé par les Bruins

• À lire aussi: CF Montréal: le camp commencera lundi

Cette victoire, acquise grâce à Ousmane Dembélé et Lionel Messi, permet aux Catalans de prolonger leur série d'invincibilité en championnat (15 matches), et de passer provisoirement deuxième au classement, à deux longueurs de l'Atlético Madrid. 

Largué à onze unités des Colchoneros début janvier, Barcelone talonne désormais les Madrilènes (1ers, 55 pts), qui comptent néanmoins deux matches en moins, et le Real Madrid (3e, 52 pts).

Au stade Ramon Sanchez Pizjuan, Ronald Koeman avait laissé sur le banc l'Uruguayen Ronald Araujo, de retour de blessure (cheville), positionnant Clément Lenglet et Oscar Mingueza aux côtés de Gerard Piqué dans une défense centrale à trois. En attaque, le technicien néerlandais avait associé Ousmane Dembélé à Lionel Messi, laissant Antoine Griezmann sur le banc.

L'éclair est venu de l'ailier français, bien servi en profondeur par Lionel Messi pour tromper Yassine Bounou d'une frappe du gauche, son 3e but de la saison en championnat (1-0, 29e). 

L'inévitable argentin a ensuite mis les siens à l'abri en fin de rencontre, de près (2-0, 86e). Son 19e but en Liga le conforte en tête du classement des buteurs.

Barcelone a parfaitement contrôlé le jeu grâce à un duo De Jong-Busquets performant, et Sergino Dest aurait même pu aggraver le score au terme d'une superbe action collective, mais sa frappe a touché le poteau (59e).

Seule ombre au tableau pour le Barça: la rechute d'Araujo, de nouveau blessé, après quinze petites minutes passées sur le terrain.

Les Andalous se sont eux montré trop inoffensifs pour inquiéter la défense barcelonaise (aucun tir en première mi-temps). Et les trois changements effectués par Julen Lopetegui à la mi-temps pour redynamiser le jeu de son équipe n'ont rien changé.

Cette défaite marque un coup d'arrêt pour Séville, vainqueur avant samedi de ses six dernières rencontres en championnat.

Semaine décisive 

Avec ce succès, les Barcelonais préparent de la meilleure des manières une semaine décisive pour la fin de saison du club catalan.

Ils retrouveront Séville mercredi au Camp Nou en demi-finale retour de la Coupe du Roi, où ils devront remonter un retard de deux buts pour aller en finale. Avant l'élection pour la présidence du club dimanche prochain (7 mars).

Le nom du prochain président pourrait avoir de grosses conséquences sur la future gestion sportive du Barça...et sur celle de son capitaine star, Lionel Messi (33 ans), au club depuis deux décennies et en fin de contrat en juin.

Barcelone affrontera ensuite, le 10 mars, le Paris SG, en huitième de finale retour de la Ligue des champions.

En attendant, les Barcelonais ont mis la pression sur leurs deux concurrents madrilènes qui n'auront pas la tache facile ce week-end: l'Atlético Madrid se déplace dimanche sur la pelouse de Villarreal (6e, 37 pts), avant que le Real Madrid n'accueille lundi la Real Sociedad (5e, 41 pts).

Un peu plus tôt dans la journée, Eibar et Huesca s'étaient quitté sur un match nul (1-1) qui n'arrange aucune de ces deux formations à la lutte pour le maintien.

Huesca reste bon dernier de Liga (20e) et Eibar (16e) ne compte qu'un point de plus sur la zone de relégation. Bien loin des hauteurs du Barça.