/opinion/columnists
Navigation

Bye février!

Coup d'oeil sur cet article

Aux premières heures de février, lorsqu’elle sort de son trou, la marmotte ne perd pas trop de temps. Elle vérifie si elle voit son ombre et retourne au chaud dès que les photographes ont fait leur travail. La marmotte donne le ton parce que février, le mois le plus bref, le mois de 28 jours, est surtout le mois de la mèche courte. Il fait froid, on n’a plus de patience. On n’attend plus et on passe à l’action.

Avez-vous vu dans l’est de Montréal depuis un mois ? Ça se tire dessus à tour de barillet, les comptes se règlent, pas de pardon mon Léon. Même Nick Romano dans District 31 a bien failli y passer. 

Si en avril tu ne te découvres pas d’un fil, en février, t’es mieux de ne pas niaiser. Parlez-en à Dany Turcotte qui, après une toute petite joke innocente à Tout le monde en parle, s’est senti obligé de tout sacrer ça là. Fou pendant 17 ans, il s’enlève lui-même ce privilège pour un péché véniel. 

Imaginez, Fred Pellerin qui se pogne avec Saint-Élie-de-Caxton, son village natal qu’il décide de flusher publiquement. Il n’y a qu’en février que tu vois des choses comme ça. 

Il y a quatre ans, Michel Therrien, alors que son club était en tête, croyait passer une belle et romantique Saint-Valentin avec sa Josée d’amour. Coup de téléphone le 13, Marc Bergevin arrive chez lui à Lorraine et le congédie dans sa cuisine. Claude Julien prendra sa place. Pas plus tard que mercredi dernier, Julien, pas dans sa cuisine, subira le même sort. Est-ce de sa faute si le club est devenu bipolaire ? On n’a pas le temps. 

C’est ça février. Vous avez vu le dossier du REM. Tout d’un coup, les ingénieurs trouvent ça laid dans le Far-Est de Montréal. Zlinge, d’un coup, ils flushent le contrat et arrangez-vous avec ça.

Pas tellement loin, Saputo en a assez de l’Impact. Le chandail bleu-blanc-noir disparaît, arrive un nouvel uniforme. Le coach Thierry Henry sacre son camp et vive le CF de Montréal. Ba-bye mon cow-boy, c’est février sans pitié.  

Et voici que Trudeau le père qui pourrait perdre son aéroport pour traîtrise... mais ça, on le savait depuis... depuis... depuis. Ça devait être en février au début des années 1970.

Un petit popcorn avec ça ?

Le mot février signifie purification, le saviez-vous ? 

DOUX BIDOU

Claude Julien était dans sa cuisine quand il a appris la nouvelle de son congédiement. Il n’a pas attendu. Tout de suite, il est parti en vacances dans le salon.

Plusieurs fabricants de golf ont offert à Tiger Woods de lui fournir un driver.

Au début de la saison, on se demandait si le Canadien allait finir premier. Maintenant, on se demande si le Canadien va finir en premier.

Une des plus belles activités de février, c’est d’attendre mars.

Rien n’est plus plate à regarder qu’une course de sous-marins.

L’expression « seconde main » viendrait d’un vendeur de mitaines.

Vrai que le temps fait penser au printemps. Même le Canadien ne joue plus.

Le président de Fibrobec s’est fait mettre en boîte.

À demain... aux sports