/weekend
Navigation

Relâche sous tension: comment profiter de la semaine malgré la pandémie?

Children doing homework at home
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Elle revient chaque année, suscitant des espoirs de bonheur et de détente attendue avec fébrilité dans toutes les familles. On parle bien sûr de la semaine de relâche ! Mais celle de 2021 suscite-t-elle le même enthousiasme ?

Quand le plaisir anticipé n’est plus au rendez-vous

Cette semaine de relâche peut s’annoncer terne en comparaison des précédentes... Et sans trop le dire, certains aimeraient déjà qu’elle ne soit plus qu’un lointain souvenir. Pourtant, nous sommes tous à bout de souffle. 

C’est que parmi les nombreux effets indésirables de la COVID-19, il y a cette perte du plaisir anticipé. Alors qu’il est impossible de voyager, le nombre d’activités demeure encore très restreint, ce qui limite l’anticipation de simples sorties en ville, de projets plus élaborés et de voyages.

Et de l’évasion, nous en aurions vraiment besoin... Car ce n’est pas normal pour un couple dans la fleur de l’âge de passer tout son temps ensemble sans pouvoir côtoyer leurs proches ou leurs amis, et encore moins pour des adolescents d’avoir leurs parents à leurs côtés du matin au soir. Car la compagnie de leurs semblables est essentielle à leur développement... ou juste pour respirer un peu ! 

Comment survivre à la relâche ?

Nous voilà devant un curieux dilemme : avoir cruellement besoin de vacances... et craindre celles qui s’en viennent en raison des risques liés au virus et aux nombreuses contraintes qui y sont associées ! 

Or, cela ne disparaîtra pas si personne n’en parle. Dans ce contexte, une rencontre familiale s’impose, question de crever l’abcès. Si la semaine de relâche 2021 s’annonce « très plate », qu’est-ce que chacun d’entre nous peut faire pour qu’elle le soit moins ? 

Souplesse et communication, deux ingrédients essentiels

Une fois certains constats établis (le temps consacré au tutorat ; la disponibilité des parents, etc.), il est possible d’organiser une semaine de relâche à l’heure de la COVID-19. Nous n’avons cessé de nous adapter depuis mars 2020, et cette semaine-là ne fera pas exception. Alors, pourquoi ne pas planifier des jeux différents, des activités extérieures, ou encore une soirée de cinéma maison ? Les restaurants ne sont toujours pas accessibles aux clients ? Plusieurs d’entre eux, des plus renommés aux plus modestes, débordent de créativité pour vous livrer des repas. Cuisine gastronomique ou simplement réconfortante, chaque souper de la semaine pourrait devenir une fête. Et une fois n’est pas coutume côté calories vides. 

Pour que la semaine soit minimalement réussie, elle devra aussi refléter les goûts de chacun, du petit dernier à l’aîné, en passant par les parents. Par exemple, pourquoi ne pas se laisser guider par le hasard en invitant chacun à déposer quelques suggestions (réalistes !) dans une boîte, puis de procéder à la pige d’activités ? 

C’est également le moment de faire preuve de souplesse, de donner la parole à tous et de responsabiliser tous les membres de la famille. Et qu’en est-il de vos ados ? Eux qui ne manquent pas une occasion de rouspéter ou de ruminer en silence, ils auront une occasion en or de se responsabiliser et de déployer leur ingéniosité. Tout en tenant compte des directives en vigueur, ils pourront eux aussi mettre l’épaule à la roue et réaliser – ou encore se rappeler – qu’ils peuvent s’investir et enjoliver non seulement leurs vacances... mais aussi leur quotidien ! 

Relâcher prise

Parmi les choses à faire pendant cette semaine pas comme les autres, n’oubliez pas une des plus importantes : du temps pour se laisser aller, de faire la farniente sans culpabilité, question de (re)lâcher prise ! 

Au lieu de vous pincer le nez ou de supplier le ciel que cette pause finisse au plus vite, transformez-la plutôt en occasions de créativité, de nouveautés, de paresse, et de petits écarts alimentaires qui font tant de bien, sucrés ou salés ! 

Non, cette relâche scolaire ne sera pas comme les autres. Mais rien ne vous oblige à ce qu’elle soit la moins réussie... ou beige : ajoutez-y plutôt vos couleurs préférées qui correspondront à vos goûts et à ceux de vos proches !