/world/usa
Navigation

Californie: un VUS avec 25 passagers à bord impliqué dans un accident, 13 morts

Coup d'oeil sur cet article

Une collision entre un véhicule bondé de passagers et un poids lourd a fait treize morts, dont au moins dix de nationalité mexicaine, ainsi que de nombreux blessés, mardi matin, dans le sud de la Californie, ont annoncé les autorités.

L’accident, survenu vers 6h15 non loin de la frontière avec le Mexique, a impliqué un poids lourd tractant deux remorques qui a percuté un gros VUS Ford modèle Expedition qui traversait une route nationale au niveau d’un stop.

«Il y avait 25 personnes dans le Ford Expedition, y compris le conducteur. Malheureusement, douze des occupants, dont le conducteur, sont décédés sur place, et une autre personne est morte de suites de ses blessures après avoir été transportée à l’hôpital», a précisé lors d’une conférence de presse Omar Watson, responsable de la police de la route californienne chargée de l’enquête.

Selon le site de Ford, le modèle Expedition est prévu pour accueillir au maximum huit personnes.

Un peu plus tôt, une responsable d’un hôpital voisin, à El Centro, avait déclaré que 28 personnes au total se trouvaient dans le VUS et que quinze d’entre elles étaient mortes.

Selon le chef Watson, les victimes décédées sont âgées de 20 à 55 ans, mais au moins l’un des passagers blessés était mineur, âgé de 16 ans.

L’identité du conducteur, âgé de 22 ans, a été confirmée, mais elle n’a pas été dévoilée par les secours, qui s’efforçaient encore à la mi-journée d’identifier certains passagers, une tâche rendue d’autant plus difficile par la violence du choc.

Certains blessés ont parlé aux enquêteurs, «mais ils n’ont pas fourni assez d’informations pour nous aider à comprendre pourquoi la collision s’est produite», a précisé M. Watson lors d’un second point de presse.

Victimes mexicaines?

«Certains ont été éjectés sur la chaussée, sur le sol, et sont morts des suites de leurs blessures. D’autres ont été retrouvés morts à l’intérieur du véhicule et d’autres encore étaient blessés et ont réussi à s’extraire par leurs propres moyens», a détaillé Omar Watson.

Certaines des victimes pourraient venir du Mexique voisin, et le policier a expliqué «travailler avec le consulat du Mexique pour déterminer qui exactement se trouvait dans le véhicule et faire en sorte de prévenir les familles».

«Beaucoup de gens dans le véhicule ne parlaient pas anglais. [...] Nous sommes proches de la frontière, et il y a des gens qui vont et viennent quotidiennement pour le travail, et on ne peut pas exclure» que les passagers soient venus du Mexique, a par la suite expliqué le chef Watson.

S’agit-il de travailleurs immigrés, légaux ou non? «Nous ne le savons pas. Il est trop tôt à ce stade de l’enquête pour dire ce qu’ils faisaient et d’où ils venaient», a insisté le policier, soulignant qu’une équipe pluridisciplinaire d’experts avait été mise sur pied pour faire toute la lumière sur le drame.

Omar Watson a insisté sur le fait que la collision n’était pas survenue lors d’une course poursuite impliquant les forces de l’ordre.

Un certain nombre d’accidents de la route ont en effet par le passé été liés à des interventions de la police des frontières poursuivant des personnes soupçonnées d’être entrées illégalement aux États-Unis.

Le chauffeur du poids lourd, qui n’a été que «modérément blessé», devrait pouvoir aider les enquêteurs à retracer les faits avec son témoignage.

L’accident est survenu sur la route nationale 115, à proximité de Holtville, à une dizaine de kilomètres au nord de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Les images de la collision diffusée par des médias locaux montrent un poids lourd blanc, ses deux remorques en portefeuille en travers de la route, l’avant encastré dans le flanc d’un gros VUS de couleur bordeaux.

La cabine du camion est presque intacte, mais l’autre véhicule, bien que toujours sur ses quatre roues, paraît très endommagé.