/misc
Navigation

Ma cabane à la maison : c’est le temps!

Coup d'oeil sur cet article

Le temps des sucres est un beau moment au Québec. Pour plusieurs citadins, c’est le temps de visiter la campagne et de se rappeler que l’été s’en vient en profitant d’un bon repas en famille ou entre amis. Il n’y a pas grand-chose d’excellent pour la santé à la cabane à sucre, mais les gâteries érablières, une fois par année, en valent la peine. Cette année, toutefois, c’est différent.

D’ailleurs, l’an dernier, la COVID-19 a changé violemment nos vies durant le temps des sucres. Et avec la pandémie qui arrive à son premier anniversaire, c’est une deuxième saison qui s’amorce dans l’incertitude. Malheureusement, selon un sondage effectué par l’industrie, 75 % des 200 cabanes à sucre québécoises avec salle de réception pourraient disparaître pour de bon d’ici la fin du printemps. C’est triste.

Mais comme d’autres industries, le secteur acéricole est résilient et démontre une volonté d’innover. Plus de 70 cabanes à sucre se sont organisées cette année pour vendre des trousses de repas en ligne, pourquoi pas. Le site Internet Ma cabane à la maison est très facile à trouver. Il s’agit d’une espèce de portail qui nous invite dans plusieurs cabanes à sucre à travers le Québec. Le site est très invitant, et les choix ne manquent pas. En un rien de temps, vous pouvez commander votre trousse de repas comprenant des oreilles de crisse et d’autres délices, dans le confort de votre foyer. Une très bonne idée!

Le secteur pourrait profiter de cette innovation en dehors du temps des sucres. Grâce à Ma cabane à la maison, la saison des sucres pourra s’éterniser à l’année. Les consommateurs pourront en effet déguster un repas de cabane à tout moment, et pas seulement au printemps. 

L’acériculture n’est pas qu’un secteur important pour l’économie rurale du Québec. Le sirop d’érable et le temps des sucres font partie de notre patrimoine. Le sirop d’érable est probablement l’un des produits alimentaires canadiens les plus connus au monde. Il est ancré dans l’histoire du Québec, et nous devons prendre le temps de célébrer la richesse naturelle de la nature québécoise.

Pour la relâche cette semaine, profitez-en. Si vous ne pouvez pas visiter votre cabane préférée, vous pouvez au moins vous sucrer le bec à la maison.