/sports/football
Navigation

«Qu’as-tu de plus à prouver?» - l’épouse de Tom Brady

Tom Brady et sa femme, la mannequin Gisele Bündchen.
Photo AFP Tom Brady et sa femme, la mannequin Gisele Bündchen.

Coup d'oeil sur cet article

Si le quart-arrière Tom Brady se décide un jour ou l’autre à prendre sa retraite du football professionnel, ce n’est visiblement pas son épouse Gisele Bundchen qui s’en plaindra. 

• À lire aussi: Tom Brady et les Buccaneers pourraient prolonger leur entente

• À lire aussi: Les Patriots magasinent les jeunes quarts-arrière

Gagnant du plus récent Super Bowl avec les Buccaneers de Tampa Bay, le pivot de 43 ans a été invité à élaborer dernièrement sur les mots qu’il a échangés avec sa famille immédiatement après le triomphe de son équipe aux dépens des Chiefs de Kansas City. Évidemment, sa première pensée a été dirigée vers ses proches et au sujet des paroles de sa femme, il n’est pas passé par quatre chemins.

«On cherchait ma famille et je me demandais où elle se trouvait. Ensuite, soudainement, mon fils aîné a couru vers moi pour crier "Papa!". Je lui ai fait une grosse accolade. J’ai ensuite vu mes deux plus jeunes, puis ma femme. Je l’ai serrée contre moi et à ce moment, elle a dit : "qu’as-tu de plus à prouver?"», a-t-il expliqué dans une émission du réseau CBS.

Aussi, Brady a semblé quelque peu décontenancé par cette déclaration et sa réponse n’a pas été convaincante, lui qui a bien l’intention de disputer la prochaine campagne.

«Je lui ai fait une accolade. J’essayais de trouver une façon de changer de sujet très rapidement. Je pense avoir déplacé la discussion sur autre chose assez vite.»

Tom Brady et sa femme, la mannequin Gisele Bündchen.
Photo AFP

Opération

Tel que mentionné par l’entraîneur-chef Bruce Arians au quotidien «Tampa Bay Times» quelques jours après la conquête du Super Bowl, Brady a subi une opération mineure à un genou et les prochaines semaines seront moins tumultueuses que les célébrations au cours desquelles il a bien festoyé.

«Je compare toujours une saison de football à un tapis roulant. Ça va vite et à chaque semaine, vous travaillez pratiquement sept jours, et ce, pendant six mois consécutifs. Vous êtes sur ce tapis qui roule rapidement et puis, boom! Vous pressez le bouton d’arrêt et c’est comme un écrasement d’avion.»

«Nous avons eu du temps en famille avec les enfants, puis j’ai subi cette opération. Donc, je suis en remise en forme, ce qui me donne en quelque sorte des choses à faire. Toutefois, j’aimerais beaucoup mieux être actif comme je le suis normalement.»

Peut-être aimeriez-vous également...