/misc
Navigation

Un an plus tard, merci François Legault!

Coup d'oeil sur cet article

Nous célébrons le triste anniversaire d’une année de pandémie cette semaine. Heureusement, cela coïncide avec le début de la vaccination de masse qui, elle, représente un rayon de soleil nous permettant d’entrevoir le calme après cette tempête qui a conduit à plus de 10 000 décès.

Avec le recul, nous ferons peut-être de multiples découvertes qui nous mèneront à poser un regard différent sur les décisions et la gestion de François Legault, Horacio Arruda et leurs équipes.

Le gouvernement en prendra sûrement plein la gueule dans les prochains mois, au fil des enquêtes du Vérificateur général et des bilans de l’opposition. Lorsque nous découvrirons l’ensemble des documents qui ont servi à la prise de décisions.

En plein brouillard

Cela dit, rappelons-nous qu’il est facile d’analyser les décisions avec du recul, avec toutes les informations et en connaissant les impacts de cesdites décisions. Gouverner à l’aveugle, en devant prendre des décisions chaque jour en ne sachant pas de quoi demain sera fait, avec un réseau de la santé en lambeaux, en est une autre. 

Il est pas mal plus facile de faire des erreurs en conduisant la nuit dans le brouillard dans un village inconnu, que le lendemain en plein soleil. 

  • Écoutez la chronique d’Elsie Lefebvre au micro de Geneviève Pettersen à QUB radio:

Il semble que les Québécois voient les choses de cette manière.

75 % de satisfaction

Un an plus tard, visiblement, les Québécois sont fiers de leur premier ministre. Le temps qu’il a pris à vulgariser ses décisions doit être souligné. Cela a certainement contribué à l’acceptabilité et à la relative paix sociale que nous avons connues.

François Legault aura eu l’immense mérite de convaincre les Québécois qu’il prenait ses décisions pour leur bien, plutôt qu’au profit d’un quelconque lobby d’intérêts douteux. Il est le bon père de famille en qui les Québécois ont confiance, et ce, même s’il commet des erreurs. Pas pour rien qu’il trône, dans le dernier sondage Léger, à près de 75 % de satisfaction chez les francophones !