/opinion/columnists
Navigation

Vaccinez-nous ou déconfinez!

Coup d'oeil sur cet article

Que l’on commence la vaccination plus rapidement dans le principal foyer de transmission de la COVID-19 qu’est Montréal, cela tient de la plus évidente logique scientifique. On commence par éteindre un feu là où il fait rage, pas là où il couve.

Que l’on maintienne toutefois ailleurs au Québec les mêmes restrictions que dans la métropole, c’est injuste. Si notre situation épidémiologique ne nécessite pas qu’on nous vaccine en priorité, qu’on nous laisse un peu d’air.

Un confinement non localisé

Bien que les sept régions au niveau d’alerte orange couvrent plus de la moitié du territoire du Québec, c’est 85 % de leur population qui se trouve encore en zone rouge présentement. Quoi qu’on en dise, ce confinement est tout sauf localisé.

En France et même devant l’émergence du variant britannique, c’est la voie que les autorités adoptent actuellement : éviter les confinements généralisés et cibler les lieux où, même au sein d’une même région, le virus circule.

Chaudière-Appalaches, la Mauricie et le Centre-du-Québec n’ont presque plus de cas, alors que l’Estrie et la Capitale-Nationale respirent beaucoup mieux qu’à l’automne. Les couronnes nord et sud de Montréal sont tributaires de leurs échanges avec la métropole et subissent plus d’activité épidémiologique, mais cela n’a rien à voir avec ce qui se passe dans certains milieux densément peuplés sur l’île.

Évidemment, si on déconfine, il y a risque de transmission. N’empêche, les gestes barrières sont bien assimilés par la population, les règles sont très largement respectées et se côtoyer à l’extérieur deviendra plus confortable de semaine en semaine. On doit vivre en évitant le virus, pas tous s’encabaner dès qu’il se met à circuler.

Cohérence

Oui, il faut faire plus pour sortir Montréal de la pandémie, notamment pour retarder la diffusion des variants dans tout le Québec. Il faut aussi que les restrictions que l’on impose soient cohérentes avec le niveau de transmission.

Dans la majorité des régions en zone rouge, ça n’est plus le cas. Si ce n’est pas vrai, vaccinez-nous aussi. Immédiatement.