/news/health
Navigation

Cas de gale dans une résidence pour aînés de Matane

Coup d'oeil sur cet article

Quatre cas de gale ont été découverts à la résidence pour aînés Havre du Geai Bleu à Matane, dans l’Est-du-Québec, une situation qui inquiète les proches des résidents.

Le fils d’un résident s’est d’ailleurs confié anonymement à TVA Nouvelles, par peur de représailles.

«C’est inquiétant, surtout quand on parle des gens âgés comme ça. Il y avait déjà l[a] COVID qui nous inquiétait», a-t-il témoigné.

La gale est une maladie causée par un parasite qui s’incruste sous la peau et qui crée des démangeaisons.

Une infirmière spécialisée en prévention et contrôle des infections au Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent (CISSS) a tout de même tenu à défaire les mythes autour de la propagation de l’infection.

«On retrouve plusieurs millions de cas de gale partout dans le monde et peu importe notre niveau socioéconomique. Ça peut toucher n’importe qui», a-t-elle alors précisé.

Si la gale est contagieuse, la transmission ne peut avoir lieu que s’il y a un contact peau à peau d’une dizaine de minutes, a ajouté l’infirmière.

«Lorsqu’on donne des soins à plusieurs reprises sur plusieurs journées, par exemple, et qu’on a un contact peau à peau, c’est possible aussi de le transmettre», a-t-elle admis.

Les équipes de la résidence pour aînés collaborent déjà pour enrayer la maladie, la principale étape consistant à appliquer une crème sur tout le corps, qui doit rester sur la peau de la personne pendant 12 heures.

La literie et les vêtements seront ensuite désinfectés.

Les familles devraient alors recevoir de bonnes nouvelles au courant des prochains jours.

La direction de la résidence a décliné la demande d’entrevue de TVA Nouvelles.