/news/coronavirus
Navigation

L’Est-du-Québec espérait un plus grand relâchement

Coup d'oeil sur cet article

La déception est vive dans l’est du Québec qui aurait aimé un plus grand relâchement des mesures sanitaires alors que les cas de COVID y sont maintenant rares.

• À lire aussi: Réouverture lundi: course folle dans l’industrie de la restauration

• À lire aussi: 30 nouveaux cas dans la grande région de Québec

• À lire aussi: Les spas et studios de yoga digèrent mal de ne pas pouvoir rouvrir

« Il faut donner de l’oxygène aux régions. La peur paralyse le gouvernement. Il affiche le pire bilan au pays et vit avec la hantise de voir la situation lui échapper à nouveau », raille Joël Arseneau, porte-parole du PQ en matière de santé.

Au jaune

Pour le député des Îles-de-la-Madeleine, les régions de la Gaspésie–les-Îles, du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord et du Saguenay-Lac-Saint-Jean devraient passer au jaune le 8 mars plutôt que de demeurer orange. 

« C’est ce que montrent les indicateurs épidémiologiques du gouvernement. Les Îles-de-la-Madeleine devraient même être en zone verte, mais on n’en demande pas tant pour le moment. Il ne faut pas que la peur du variant empêche les décisions basées sur la science », précise M. Arseneau. 

Les différentes zones visaient à responsabiliser les citoyens et « aujourd’hui, la population dans une région où la situation est meilleure qu’à l’automne se demande ce qu’elle peut faire de plus », poursuit-il.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Des encouragements souhaités

« On aurait aimé avoir une tape dans le dos pour nos efforts. Les gens font avec l’interdiction de rassemblement et le couvre-feu, mais sont désappointés pour les activités sportives des jeunes », regrette Michel Lagacé, président de la Table régionale des élu(e)s municipaux du Bas-Saint-Laurent. 

« On comprend qu’il y a encore une clientèle vulnérable qui n’est pas vaccinée. Et ici, 25 % de notre population a au moins 65 ans. Les gens sont au diapason avec les attentes gouvernementales, mais il faut leur donner le goût de continuer. C’est comme un roman-savon. On a hâte au prochain épisode, mais on reste sur son appétit », image-t-il. 

« Avec toutes les données qu’on a entre les mains, bien notre région devrait être en zone jaune », a déclaré Pascal Bérubé, député de Matane-Matapédia.

« Depuis à peu près un mois, on tourne autour de 0-2 cas par jour. Il n’y a pas vraiment de problème de contamination importante dans notre région », observe le Dr Yv Bonnier-Viger, directeur de santé publique de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. Il recommande le passage en zone jaune vers le 15 mars.

—Avec Elsa Iskander et l’Agence QMI

À voir aussi   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres