/misc
Navigation

Combien d’espèces devront disparaître?

Coup d'oeil sur cet article

Combien d’espèces devront disparaître avant qu’on dise ça suffit ? Quand soignerons-nous la boulimie industrielle qui menace la vie sur Terre telle qu’on la connaît et telle qu’on l’aime ?

Cette semaine, le gouvernement fédéral a autorisé le projet d’expansion du Port de Montréal à Contrecœur. Un quai de 675 mètres, prêt à accueillir d’immenses porte-conteneurs, pourra être construit en plein habitat du chevalier cuivré. 

Unique au Québec

Ce poisson rarissime est en voie de disparition. Il est reconnu comme tel par le gouvernement fédéral. Le magnifique chevalier cuivré ne se trouve qu’au Québec. 

Malgré cela, on permettra le dragage de 750 000 mètres cubes de sédiments sur une superficie équivalente à environ 20 terrains de soccer au cœur de son milieu de vie. 

D’immenses navires y déchargeront plus d’un million de conteneurs par année, ce qui entraînera la circulation d’environ 1200 camions-remorques quotidiennement. De nouvelles infrastructures industrielles devront être construites pour le transport et la manutention de toute cette marchandise venue de loin. 

A-t-on oublié l’importance de l’achat local pour notre économie et l’environnement ?

En plus, nos élu.e.s ont le culot d’en parler comme d’un projet vert ! 

Ils n’ont pas compris que la biodiversité est comparable à un grand filet de sécurité aux interactions complexes. Chaque espèce est reliée à plusieurs autres. Lorsqu’une disparaît, elle a un impact sur la solidité du filet qui rend la vie des humains possible sur notre petite planète bleue. 

Et c’est sans parler de notre qualité de vie qui dépend de la qualité de notre environnement.

Emplois

Vous me direz qu’un tel projet va créer des milliers d’emplois ? Dans le secteur de la construction et du camionnage, il y a déjà pénurie de main-d’œuvre. Il faudrait choisir nos priorités.

Veut-on continuer à financer la mondialisation de l’économie et la destruction de l’environnement ? L’argent public devrait servir à créer des emplois qui permettront de prendre soin de notre monde et à protéger l’avenir de nos enfants.