/news/society
Navigation

Les restes d’un aumônier de l’armée identifiés 70 ans plus tard

Les restes d’un aumônier de l’armée identifiés 70 ans plus tard

Coup d'oeil sur cet article

Les restes humains d’un aumônier de l’armée américaine ont été identifiés à Hawaï 70 ans après la mort de l’homme dans la guerre de Corée.

Le capitaine Emil Kapaun est mort en prison pendant la guerre qui s’est étalée de 1950 à 1953. C’est dans le cadre de l’armistice de 1953 que les restes de l’homme ont été récupérés en Corée du Nord.

À l’époque, ils avaient été envoyés dans un laboratoire militaire du Japon avec quelque 867 autres restes humains qui n’ont pu être identifiés. Ils ont par la suite été enterrés en tant qu’inconnu au cimetière national de Honolulu.

Mais récemment, les restes d’Emil Kapaun ont été exhumés dans un effort pour identifier des soldats inconnus.

Le capitaine Kapaun a aussi servi à titre d’aumônier durant les deux guerres mondiales. Il serait mort d’épuisement et d’une possible insuffisance cardiaque en 1951, rapporte CNN.

L’ancien président des États-Unis Barack Obama lui a conféré à titre posthume la médaille d’honneur en 2013. Il s’agit de la plus haute récompense pour un militaire américain.

Auparavant, en 1993, le Vatican l’avait nommé serviteur de Dieu, une des étapes qui mènent à la sainteté dans l’Église catholique romaine.

La famille de M. Kapaun n’a pas indiqué où les restes de l’homme seraient enterrés à nouveau ni si une cérémonie sera tenue en son honneur.