/weekend
Navigation

Sarah-Maude Beauchesne: ses meilleurs souvenirs de lecture

SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo Agence QMI, Dominick Gravel L'autrice Sarah-Maude Beauchesne.

Coup d'oeil sur cet article

Son livre Les fourchettes est paru à l’automne, et son balado Entre filles se poursuit ce printemps. Bref, tout va bien pour l’autrice et actrice Sarah-Maude Beauchesne, dont on peut ici découvrir l’univers littéraire.

Avec quel livre avez-vous réellement commencé à aimer la littérature ?

C’est peut-être cliché, mais ce sont sans aucun doute les sept tomes d’Harry Potter. C’est le plus beau souvenir de lecture de ma jeunesse, de loin. Je n’avais jamais autant voyagé que dans ces récits. C’est une époque marquante pour mon imaginaire. 

SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo courtoisie

Au cours des derniers mois, quel bouquin n’avez-vous pas été capable de lâcher d’un bout à l’autre ? 

Les étés souterrains, de Steve Gagnon, un monologue qui sera porté par Guylaine Tremblay dans la prochaine année (si tout va bien) à la Licorne. Steve Gagnon est un auteur que j’admire énormément et qui continue de m’émerveiller à chaque ouvrage. Il a une écriture accessible et impressionnante à la fois. Il a le don de mettre des mots et des images sur des émotions complexes, il fait pleurer autant que rire, il me fait énormément réfléchir aussi. À l’homme, à la femme que je suis, à une palette de sentiments importants.

Est-ce que vous pourriez maintenant nous parler des romans qui vous ont particulièrement plu au cours de ces dernières années ?

  • La maison, d’Emma Becker. L’autrice a travaillé dans des maisons closes de Berlin pour écrire ce livre. C’est poignant, réaliste, si bien écrit. C’est une histoire souvent très lumineuse où la sexualité et la liberté de la femme sont au premier plan. 
  • Nullipares, un recueil de témoignages et de nouvelles écrites par des femmes qui n’ont pas eu d’enfant. C’est poignant, salvateur, touchant. Ce n’est pas parce qu’on n’est pas mère qu’on n’est pas femme à part entière...
  • Les tranchées, de Fanny Britt, une réflexion sur la femme, la maternité, le féminisme, la rivalité, le vieillissement, les doutes, la performance, l’amour. Tant de choses qui m’habitent ces dernières années.
SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo courtoisie
  • Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles, de Steve Gagnon, pour toutes les raisons nommées plus haut, mais aussi pour le propos tellement important et peu exploré ici : la masculinité et la virilité. 

Y en a-t-il un qui, plus que tout autre, a beaucoup compté dans votre vie ?

Je ne changerai jamais d’idée, mon livre de vie, comme j’aime l’appeler, c’est L’Amant, de Marguerite Duras. Une lecture toute douce et rentre-dedans en même temps. Une écriture révolutionnaire, une histoire de désir unique. 

SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo courtoisie

Pour nous aider à décrocher rapidement du quotidien, quel livre recommandez-vous ?

Je ne suis pas une lectrice de polars, mais j’ai sur ma table de chevet Le Prince, le premier tome d’Anan, la trilogie de Lili Boisvert, et j’ai hâte de m’y plonger. Un récit fantastique où l’héroïne doit sauver le prince !

SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo courtoisie

Comme vous aimez la poésie, est-ce que vous auriez en tête un recueil susceptible de plaire même aux néophytes ?

Personnellement, c’est la poésie de Leonard Cohen qui a fait mon éducation, adolescente. Je la recommande à tout le monde, c’est à lire, à relire, à décortiquer, à apprécier, peu importe son âge. En musique, comme en recueils. Se familiariser avec la poésie à travers la musique est d’après moi une étape douce et efficace pour l’apprivoiser et l’apprécier. 

Que lisez-vous présentement ?

Je m’apprête à entamer le livre Ça raconte Sarah, de Pauline Delabroy-Allard, une histoire d’amour grandiose et bouillonnante. 

SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo courtoisie

Si vous aviez le temps, quel livre aimeriez-vous relire tranquillement ?

Passion Simple, d’Annie Ernaux, un tout petit livre puissant qui a changé ma vie de femme et d’autrice. Je veux le relire très souvent. 

SARAH-MAUDE-BEAUCHESNE
Photo courtoisie