/entertainment/shows
Navigation

Impatience au Quartier des spectacles

Les salles de spectacles montréalaises veulent rouvrir leurs portes

POL-MONIQUE-SIMARD-SODEC
Photo d'archives Monique Simard est présidente du conseil d’administration du Partenariat du Quartier des spectacles.

Coup d'oeil sur cet article

Forcées de rester fermées depuis des mois, les salles montréalaises du Quartier des spectacles commencent à s’impatienter et demandent au gouvernement Legault de leur permettre de rouvrir leurs portes. Elles souhaitent ainsi reprendre leur rôle « commercial et touristique dans l’interdépendance économique de la métropole culturelle du Québec ».

• À lire aussi: Les salles de spectacles de Montréal veulent rouvrir

« Le Quartier des spectacles, ce n’est pas juste de la culture, c’est de l’économie. » 

Au bout du fil, la présidente du conseil d’administration du Partenariat du Quartier des spectacles, Monique Simard, veut démontrer l’importance de ce quartier névralgique dans la métropole qui s’est complètement éteint depuis un an.

Chaque année, en temps normal, ce sont 28 % de tous les billets de spectacles vendus au Québec qui le sont pour les salles du Quartier des spectacles. En 2018, les 33 salles du quartier ont accueilli plus de 1,7 million de spectateurs et les recettes pour les ventes de billets se sont élevées à près de 80 millions $.

Dans une lettre ouverte envoyée il y a quelques jours au gouvernement Legault, et signée par 18 gestionnaires de salles, dont ceux du Théâtre St-Denis, du Club Soda et du Théâtre du Nouveau Monde, on a demandé au premier ministre de faire des annonces rapides pour relancer les activités culturelles à Montréal.

Le Partenariat du Quartier des spectacles mentionne avoir été très collaboratif avec le gouvernement. « Au cours de la dernière année, nous avons acquis la conviction d’avoir été “beau joueur”, dit la lettre. Nous avons accepté le rang que vous nous avez accordé en matière de gestion de la pandémie. Nous croyons maintenant qu’il est temps que les choses s’améliorent pour nous... » 

  • Écoutez l'entrevue de Pierre Nantel avec Monique Simard, présidente du conseil d’administration du Partenariat du Quartier des spectacles, sur QUB radio:   

« C’est exténuant »

« La lettre a été bien reçue, dit Monique Simard. On a parlé à la ministre de la Culture (Nathalie Roy), qui nous a dit qu’il y aurait une campagne promotionnelle auprès du public, comme on le demande. On a aussi rappelé au gouvernement qu’il y a un côté de prévisibilité. Les salles ont besoin de connaître les annonces à l’avance, car ça prend un certain temps pour vendre des billets. »

Après un an de pandémie, la fatigue se fait évidemment sentir du côté des propriétaires de salles. « C’est beaucoup de travail pour zéro résultat, sinon de ne pas disparaître, dit Michel Sabourin, du Club Soda. Nous avons dû reporter nos programmations trois, quatre ou même cinq fois, gérer des dizaines de milliers de remboursements, remettre en vente des spectacles qui n’auront finalement jamais lieu et mendier de l’aide. C’est exténuant. »  

Quatre demandes au gouvernement   

  • Pouvoir rouvrir les salles du Quartier des spectacles dans le respect des mesures sanitaires et en fonction de la situation propre à chacune des salles.   
  • Faire passer le couvre-feu actuel de 20 h à 21 h 30.   
  • Mettre en place une campagne promotionnelle pour redonner le goût aux gens d’aller voir des spectacles dans un contexte de déconfinement.   
  • Reconduire les programmes d’aide aux lieux de diffusion qui avaient été annoncés l’an dernier.       

Extraits de la lettre des propriétaires de salles de Montréal  

« Nous avons été touchés au cœur de ce que nous sommes... » 

« Nos créateurs, artistes et travailleurs culturels ont perdu souffle... Nos 33 salles de spectacle (7 indépendantes) ont été pratiquement vidées de leur âme et de leur substance. Le public, quant à lui, n’a eu d’autre choix que faire défaut... »

« Au cours de la dernière année, nous avons acquis la conviction d’avoir été “beau joueur”. Nous avons accepté le rang que vous nous avez accordé en matière de gestion de la pandémie. Nous croyons maintenant qu’il est temps que les choses s’améliorent pour nous. »

...

« Les salles de spectacle du Quartier des spectacles de Montréal doivent redevenir une plaque tournante de la création, de l’innovation, de la production et de la diffusion culturelle. Elles doivent recommencer à rayonner localement, au plan national et international. Elles doivent reprendre leur rôle commercial et touristique dans l’interdépendance économique de la métropole culturelle du Québec. En cela, elles vous demandent d’agir prestement et de nous placer en haute liste de vos priorités pour le mieux-être de toute la communauté montréalaise, québécoise et internationale. »  

  • La lettre intégrale du Partenariat du Quartier des spectacles peut être lue ICI.