/news/coronavirus
Navigation

Vacciner les 40 ans et plus soulagera les soins intensifs

Coup d'oeil sur cet article

Intensiviste à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur de Terrebonne, la Dre Amélie Boisclair juge que la situation sera plus maîtrisée aux soins intensifs une fois que les 40 ans et plus seront vaccinés. 

• À lire aussi: Vaccination: des réponses à vos questions

• À lire aussi: COVID-19: 792 nouveaux cas et 10 décès de plus au Québec

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les personnes traitées aux soins intensifs avec la COVID-19 sont plus jeunes. Ces personnes adultes sont hospitalisées plus longtemps et avec plus de conséquences. Mais puisqu’elles guérissent de la maladie, elles ne font pas partie des statistiques.

«Une moyenne d’âge de 65 ans, c’est très très jeune [aux soins intensifs]. Ce sont des gens qui sont actifs, plusieurs travaillent encore. On ne les voit pas apparaitre dans les statistiques parce qu’ils survivaient, mais après un très long parcours», a expliqué mercredi la Dre Boisclair en entrevue à l’émission «Le Québec Matin» de LCN.

Si l’intensiviste, qui œuvre en zone COVID depuis le début de la pandémie constate un certain ralentissement des admissions au cours des dernières semaines, ces patients combattifs et plus jeunes mobilisent beaucoup de ressources.

«Le patient, une fois qu’il entre, il ne ressort pas. C’est très long, plusieurs jours, parfois plusieurs semaines. Une fois qu’ils sont là, le lit est bloqué et ç’a tout un impact sur le reste de l’écosystème de la santé», a-t-elle précisé.

Comme de nombreux professionnels de la santé, elle juge qu’il faut accélérer la vaccination.

«Si les doses sont là, il faut les distribuer le plus rapidement possible. [...] Il faut désengorger le système. Il faut que ça embraye! Aux soins intensifs [...], je pense que je vais souffler plus quand les 40 ans et plus seront vaccinés. Je m’avance, ce ne sont pas des données de santé publique, mais quand je vois beaucoup de patients dans la quarantaine, cinquantaine, je pense que ça va vraiment faire une belle différence», a-t-elle conclu.

Selon les observations actuelles, la vaccination des 40 ans et plus ne devrait pas se produire avant l’été, au moins.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres