/news/coronavirus
Navigation

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Que ce soit au Québec ou ailleurs sur la planète, la pandémie de COVID-19 bouleverse nos vies depuis près d'un an. 

Vous retrouvez ici toutes les nouvelles au fil de la journée liées à cette crise qui frappe la population, les gouvernements et l'économie.  

Les bilans 

PLANÉTAIRE

Cas: 118 545 934

Morts: 2 629 240

CANADA

Cas: 899 188, dont 295 390 au Québec

Décès: 22 368, dont 10 518 au Québec

VOICI TOUTES LES NOUVELLES DU JEUDI 11 MARS

22h54 | La Thaïlande retarde le lancement de la vaccination avec l'AstraZeneca

La Thaïlande a décidé de retarder le lancement de sa campagne de vaccination avec l’AstraZeneca, a annoncé un responsable des autorités sanitaires vendredi, alors que ce vaccin fait l’objet de craintes liées à la formation de caillots de sang.

La campagne de vaccination avec l’Oxford-AstraZeneca devait débuter vendredi, le premier ministre Prayut Chan-O-Cha devant être le premier à se voir injecter ce produit.

Les responsables de la Santé tiennent une conférence de presse sur le programme de vaccination contre la COVID-19 à Bangkok
Photo AFP
Les responsables de la Santé tiennent une conférence de presse sur le programme de vaccination contre la COVID-19 à Bangkok

«L’administration de vaccins aux Thaïlandais doit être sûre, nous ne devons pas nous presser», a déclaré lors d’un point presse Piyasakol Sakolsatayadorn, conseiller auprès du comité national responsable de la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans le pays.

«Bien que la qualité d’AstraZeneca soit bonne, certains pays ont demandé que (son utilisation) soit retardée» et «nous allons la retarder aussi», a-t-il ajouté. 


21h43 | Hommage aux 4558 Montréalais qui sont morts en un an

La Ville de Montréal a rendu hommage, jeudi, à ses 4558 citoyens qui ont perdu la vie à la suite de complications liées à la COVID-19 au cours de la dernière année.

La cérémonie, qui coïncidait avec le premier anniversaire de la déclaration de pandémie mondiale par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), visait aussi à souligner la contribution du personnel du réseau de la santé. Ceux-ci sont toujours au front.

«Le respect et la reconnaissance que nous devons à celles et ceux qui ont pris soin de nous, de nos proches, qui ont mis leur vie en péril au profit de la nôtre», a mentionné la mairesse Valérie Plante lors de son allocution.


20h46 | Santé Canada affirme que les avantages du vaccin d’AstraZeneca surpassent les risques

Santé Canada est au fait que des «événements indésirables» liés au vaccin d’AstraZeneca sont survenus en Europe, mais rien n’indique que ceux-ci lui «étaient attribuables».

Jeudi soir, le ministère fédéral a indiqué qu’il veut rassurer les Canadiens «en insistant sur le fait que les avantages du vaccin continuent de l'emporter sur ses risques».

«Santé Canada a autorisé le vaccin en s'appuyant sur un examen approfondi et indépendant des données probantes, à la suite duquel il a déterminé que le vaccin répond aux exigences rigoureuses en matière d'innocuité, d'efficacité et de qualité du Canada», a-t-on indiqué par communiqué.

Selon Santé Canada, aucun incident n’est survenu au pays depuis que le vaccin contre la COVID-19 d’AstraZeneca ou la version fabriquée par le Serum Institute of India sont administrés aux Canadiens.


20h26 | Point de presse de Joe Biden sur la COVID-19 : il évoque la perspective de «meilleurs jours à venir»

Le président américain Joe Biden a mis en garde jeudi contre tout relâchement face au Covid-19, tout en martelant un message d’espoir et la promesse de «meilleurs jours à venir».

Les États-Unis démontreront bientôt qu’ils ont «vaincu l’une des périodes les plus sombres et les plus dures» de leur histoire, a-t-il déclaré.

Le président américain Joe Biden lors du point de presse sur l'anniversaire d'un an depuis le début de la pandémie mondiale, le 11 mars 2021
AFP
Le président américain Joe Biden lors du point de presse sur l'anniversaire d'un an depuis le début de la pandémie mondiale, le 11 mars 2021


18h36 | Biden veut que les vaccins soient accessibles à tous les Américains adultes d'ici le 1er mai

Le président américain va ordonner que les vaccins contre la COVID-19 soient accessibles à tous les Américains adultes d’ici le 1er mai, a indiqué jeudi un responsable américain.

Cet objectif de levée des restrictions d’âge pour être éligible au vaccin «ne signifie pas que tout le monde pourra être vacciné d’ici le 1er mai», a-t-on précisé de même source.


17h40 | Novavax confirme l'efficacité de son vaccin contre la COVID-19

L'entreprise de biotechnologie américaine Novavax a confirmé jeudi que son vaccin était efficace à 89% contre la COVID-19, mais que son efficacité était réduite de façon importante contre le variant sud-africain, selon les résultats définitifs d'essais cliniques. 


17h | COVID-19 : feu vert au vaccin de Johnson & Johnson dans l'Union européenne

L'Union européenne a donné jeudi son feu vert au vaccin à injection unique contre la COVID-19 développé par le laboratoire américain Johnson & Johnson, qui devient le quatrième à être autorisé au sein des 27 États membres.

Bruxelles a officiellement approuvé le vaccin peu après le feu vert de l'Agence européenne des médicaments (EMA), basée à Amsterdam.

Cette décision est un coup de pouce au programme de vaccination de l'UE, critiqué pour sa lenteur. 

L'entreprise a précisé dans un communiqué que les premières doses devraient arriver «après mi-avril».


16h47 | Le Portugal lance son plan de déconfinement progressif

 Le gouvernement portugais a annoncé jeudi la réouverture des crèches, des écoles primaires et de certains commerces non essentiels à partir de lundi, première étape de son plan de levée des mesures contre la COVID-19.

Une femme marche le 11 mars 2021 à travers la place du Commerce à Lisbonne
AFP
Une femme marche le 11 mars 2021 à travers la place du Commerce à Lisbonne

La réouverture «doit être progressive, prudente et au compte-gouttes», a prévenu le premier ministre portugais Antonio Costa qui a présenté un dispositif de déconfinement en quatre étapes lors d’une conférence de presse.

Cette réouverture a été possible grâce «à l’effort extraordinaire de tous les Portugais», a-t-il souligné.  

Après deux mois d’un confinement généralisé pour faire face à une violente troisième vague de l’épidémie de Covid-19, le gouvernement a prévu un déverrouillage progressif et différencié selon les secteurs d’activité.


15h47 | La pandémie fait régresser les indicateurs de l'enfance, une génération menacée

Écoles fermées, pauvreté, mariages forcés en hausse et dépressions : après un an de pandémie, les indicateurs mesurant le développement des enfants et adolescents ont presque tous «régressé», un recul qui pourrait entraîner des séquelles durables pour toute une génération, alerte l’Unicef.

«Le nombre d’enfants affamés, isolés, maltraités, anxieux, vivants dans la pauvreté ou contraints au mariage a augmenté», a indiqué Henrietta Fore, directrice du Fonds des Nations unies pour l’enfance, dans un communiqué diffusé un an exactement après que l’OMS a classé le Covid-19 au rang de pandémie.  

«Parallèlement, leur accès à l’éducation, aux possibilités de socialisation et à des services essentiels tels que la santé, la nutrition et la protection a diminué. Tout indique que les enfants subiront les séquelles de la pandémie pendant des années», a-t-elle ajouté.

Elle a appelé à placer les enfants «au cœur des efforts de redressement», en «donnant la priorité» aux réouvertures d’école et en fournissant une protection sociale aux familles pour éviter «une génération perdue».


15h31 | La pandémie de COVID-19 a poussé bien des gens à faire des réserves de nourriture par précaution, mais les Canadiens ont tout de même confiance dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire ainsi que la qualité des denrées qui leur sont proposées.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
Photo d'archives


15h27 | Visage connu des Québécois, le chef de l’unité des soins intensifs de l’hôpital Maisonneuve-Rosemont, François Marquis, estime que la médecine a franchi des pas de géants dans la dernière année.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
Courtoisie

13h50 | En Hongrie, les hôpitaux débordés par une virulente troisième vague.

La Hongrie a enregistré jeudi un nombre record de nouvelles contaminations à la COVID-19 et d’hospitalisations, alors que le gouvernement accélère le rythme de vaccination pour tenter de contrer cette puissante troisième vague.

En 24 heures, ce pays de 9,8 millions d’habitants a recensé 8312 nouveaux cas, tandis que 8329 malades étaient soignés dans les hôpitaux, du jamais vu depuis l’émergence de la pandémie au printemps 2020.

Par ailleurs, 172 décès ont été déplorés, un chiffre proche du plus haut de décembre (193), pour un bilan total de 16 500 morts.

« Les hospitalisations pourraient grimper bien au-dessus de 10 000 », a prévenu Gergely Gulyas, le chef du Bureau de Viktor Orban, lors d’un point presse.

La semaine dernière, le premier ministre hongrois avait même évoqué le risque que cela monte à 20 000, tout en durcissant les restrictions: les écoles et magasins sont fermés depuis lundi.

Selon les experts, le variant anglais représente désormais 80 à 90 % des nouveaux cas. 

Si les médias ne sont pas autorisés à se rendre dans les unités de soins intensifs, la presse locale fait état de services débordés à travers le pays, avec des transferts de médecins vers les villes les plus touchées et des patients de plus en plus jeunes admis.

Dans le même temps, la Hongrie s’est hissée au second rang de l’Union européenne derrière Malte quant au taux de vaccination, « grâce au produit chinois Sinopharm », a assuré M. Gulyas, qui a annoncé l’arrivée d’un nouveau lot de 450 000 doses.

À ce jour, près d’1,5 million d’habitants, soit 11,9 % de la population, ont reçu au moins une dose, selon des données compilées par l’AFP.


13h08 | Si la situation de la COVID-19 semble se stabiliser au pays, le sous-administrateur en chef de la santé publique du Canada n’exclut pas une troisième vague imminente de la pandémie en raison de la propagation des variants.


13h03 | «Aujourd’hui, le Québec se souvient de toutes ces personnes qui sont parties beaucoup trop vite», déclare François Legault en hommage aux victimes du virus.


13h05 | La princesse héritière Victoria de Suède et son mari, le prince Daniel ont été testés positifs à la COVID-19, a annoncé jeudi la maison royale.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


12h41 | Les ambulanciers d’Urgences-santé ont effectué pas moins de 25 800 transports de personnes suspectées d’être atteintes de la COVID-19 depuis le début de la pandémie il y a un an, soit une moyenne de 70 par jour.


À ÉCOUTER | Un an plus tard: l’électrochoc de la pandémie sur la science.

12h31 | Après une première journée de rodage à volume réduit mercredi, la clinique de vaccination d’ExpoCité prenait son erre d’aller jeudi et force est d’admettre que les choses se déroulent rondement dans cette journée où plus de 1000 personnes doivent recevoir leur première dose.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
Photo Pierre-Paul Biron


12h23 | Un an de pandémie: «L’année où j’ai vu le plus d’adaptation se faire au niveau médical».


12h06 | Un an jour pour jour après la déclaration de pandémie par l’Organisation mondiale de la santé, les chefs des partis fédéraux ont commémoré la mémoire des victimes de la COVID-19 au pays et les efforts par les Canadiens durant la crise.


12h01 | Virus: arrivée à Gaza de 40 000 doses de vaccins provenant des Émirats.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Quelque 40 000 doses de vaccins russes anticoronavirus Spoutnik V sont arrivées jeudi dans la bande de Gaza en provenance des Émirats arabes unis, a affirmé un responsable gazaoui proche de Mohammed Dahlane, ex-chef des forces palestiniennes de l’enclave devenu conseiller du prince héritier émirati.

Il s’agit du deuxième lot de vaccins venant des Émirats, via l’Égypte et à destination de l’enclave palestinienne sous blocus israélien, après l’envoi de quelque 20 000 doses du vaccin russe en février pour les équipes médicales à Gaza.

Un dissident du mouvement palestinien Fatah, Mohammed Dahlane, qui vit actuellement en exil aux Émirats, a revendiqué la responsabilité de ces deux envois.

« D’autres vaccins arriveront à Gaza », a affirmé à l’AFP Imad Mohsen, proche de M. Dahlane, ajoutant que ce dernier et ses partisans continueraient de répondre aux besoins du peuple en ce qui concerne la vaccination.


À ÉCOUTER | Un an de pandémie: des décès auraient pu être évités selon le Conseil pour la protection des malades.

11h01 | Le Québec rapporte 738 nouveaux cas et 15 décès supplémentaires; les hospitalisations poursuivent leur baisse.


10h59 | La Grèce espère rouvrir aux touristes mi-mai misant sur l'accélération de la vaccination.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

La Grèce espère rouvrir ses portes aux touristes à partir du 14 mai, misant sur « l’accélération du programme de vaccination » et « la construction d’un premier mur d’immunité » de sa population d’ici là, a indiqué jeudi la porte-parole du gouvernement.

Baptisé « Opération liberté », le programme de vaccination « s’accélère » et « on attend l’augmentation des livraisons de vaccins au cours du deuxième trimestre, dont 1,072 million de doses de (vaccin) Pfizer », a annoncé à la presse Aristotelia Peloni.

La porte-parole a expliqué que l’objectif du gouvernement était d’achever d’ici mai la vaccination des personnes de plus de 60 ans, ce qui « permettra la construction d’un premier mur d’immunité en mai ».

À ce stade, plus d’un million des quelque 11 millions d’habitants ont été vaccinés, dont 400 000 ont reçu la deuxième dose du vaccin. 


10h57 | Le vaccin d’AstraZeneca peut être utilisé malgré une enquête sur des caillots sanguins.

Les pays européens peuvent continuer à utiliser le vaccin contre le coronavirus d’AstraZeneca, malgré l’ouverture d’une enquête sur des cas de caillots sanguins qui ont incité le Danemark, la Norvège et l’Islande à suspendre les injections, a déclaré jeudi le régulateur européen des médicaments.

La position du comité de sécurité de l’Agence européenne des médicaments « est que les avantages du vaccin continuent de l’emporter sur ses risques et que le vaccin peut continuer à être administré pendant que l’enquête sur les cas de thromboembolies est en cours », a déclaré l’EMA dans un communiqué.


10h49 | Il est «irresponsable» d’appeler au boycottage de certains vaccins comme l’a fait la Conférence des évêques catholiques du Canada, estime la cheffe de l’opposition officielle à Québec, Dominique Anglade.


10h50 | Le Dr Horacio Arruda défend le vaccin d’AstraZenaca contre la COVID-19 après la suspension de son utilisation dans plusieurs pays européens en raison de craintes liées à la formation de caillots sanguins.


10h40 | De l’émergence de la maladie en Chine fin 2019 aux actuelles campagnes de vaccination, retour sur les 10 moments clés de l’épidémie de la COVID-19, qualifiée il y a un an par l’OMS de pandémie.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


10h26 | Le président américain Joe Biden prend la parole jeudi pour défendre son gigantesque plan de soutien à l’économie mais aussi souligner les progrès spectaculaires dans la vaccination anti-COVID, qui laissent entrevoir une sortie de pandémie.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


À SUIVRE | Journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID.


10h09 | L’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, a admis du bout des lèvres jeudi que la sortie des évêques canadiens invitant les catholiques à magasiner leur vaccin contre la COVID-19 comportait des «faiblesses».


9h47 | La pandémie a empêché 12 millions de femmes d’accéder à des moyens contraceptifs, selon l’ONU.

La pandémie de COVID-19 a empêché l’an dernier 12 millions de femmes d’accéder à des moyens contraceptifs, conduisant à 1,4 million de grossesses non désirées, indique un rapport de l’agence onusienne UNFPA rendu public jeudi.

Ces 12 millions de femmes vivent dans 115 pays. La pandémie les a empêchées d’accéder à des services de planification familiale, précise un communiqué de l’agence directrice des Nations Unies responsables des questions de santé sexuelle et reproductive.

« Les grossesses ne s’arrêtent pas lors des pandémies ou des crises. Nous devons veiller à ce que les femmes et les filles aient un accès ininterrompu aux contraceptifs vitaux et aux médicaments de santé maternelle », a souligné dans le communiqué la directrice de l’UNFPA, Natalia Kanem.

« L’impact dévastateur de la COVID-19 sur la vie de millions de femmes et de filles au cours de l’année écoulée souligne à quel point il est vital d’assurer la continuité des services de santé reproductive », a-t-elle insisté.

Selon le rapport, l’accès à des moyens contraceptifs a été altéré en 2020 parce que les femmes ont réorienté leurs ressources financières, à cause des restrictions imposées aux déplacements. Selon les données recueillies par l’agence onusienne, les difficultés d’accès aux programmes de planification familiale ont surtout été constatées lors des mois d’avril et mai.


9h03 | Carter, Clinton, Bush et Obama appellent les Américains à se faire vacciner.

Jimmy Carter, George W. Bush, Bill Clinton, Barack Obama. Quatre anciens présidents américains et un seul message : faites-vous vacciner.

Dans une vidéo rendue publique jeudi et intitulée « Cela dépend de vous », les quatre anciens locataires de la Maison-Blanche soulignent l’importance du vaccin, anecdotes personnelles à l’appui.

« Ce vaccin est synonyme d’espoir », souligne Barack Obama face à la caméra. « Ils vous protégera et protégera ceux que vous aimez. »

« Je veux retourner au travail et je veux pouvoir bouger », raconte Bill Clinton.

George W. Bush se dit « impatient » de retrouver « un stade plein » pour encourager son équipe de baseball des Texas Rangers. « Pour vaincre cette pandémie, il est important que nos concitoyens se fassent vacciner », martèle-t-il.

Une autre vidéo montre les ex-présidents et les ex-Premières dames en train de se faire vacciner.

Deux absents de taille dans cette initiative qui rassemble tous les ex-présidents encore en vie : Donald et Melania Trump.

Ces derniers se sont fait vacciner en janvier, quelques semaines avant leur départ de la Maison-Blanche. Mais l’information n’a été révélée par leurs proches que plusieurs semaines plus tard.

8h28 | Craintes liées à la formation de caillots sanguins : le Danemark et la Norvège suspendent, par précaution et jusqu’à nouvel ordre, l’utilisation du vaccin AstraZeneca.


8h06 | Le Royaume-Uni juge le vaccin d’AstraZeneca « sûr et efficace ».

Le gouvernement britannique a défendu jeudi le vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l’université d’Oxford après sa suspension au Danemark, le jugeant « sûr » et « efficace » et assurant qu’il resterait utilisé au Royaume-Uni.

« Nous avons été clairs sur le fait que (le vaccin) est à la fois sûr et efficace », a déclaré un porte-parole du premier ministre Boris Johnson à la presse, ajoutant: « Lorsque les gens sont invités à se présenter pour le recevoir, ils doivent le faire en toute confiance ». 


8h05 | Le vaccin Pfizer/BioNTech est efficace à 97 % contre les cas symptomatiques et les formes graves de COVID-19, selon une étude en conditions réelles réalisée en Israël et publiée jeudi, qui améliore les données déjà connues sur les propriétés de ce vaccin.


À LIRE | D’une vague à l’autre, un an de pandémie dans le monde.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


7h05 | Le CIO va acheter à la Chine des vaccins d’ici aux JO de Tokyo et de Pékin.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP

Le Comité international olympique va acheter à la Chine des vaccins pour faciliter l’organisation des Jeux de Tokyo cet été et des JO d’hiver de Pékin en 2022, a annoncé jeudi le président du CIO Thomas Bach.

Les autorités olympiques chinoises ont offert à l’instance de « mettre à disposition des doses additionnelles de vaccins », en quantité non précisée, « pour les participants » à ces deux éditions des Jeux, a expliqué M. Bach.

Le CIO, qui refuse de rendre la vaccination obligatoire pour les Jeux au vu de la disponibilité très inégale des doses, va « payer » pour ces injections, qui concerneront « non seulement les équipes olympiques, mais également paralympiques », selon M. Bach.

Aucun calendrier n’a été fourni, ni aucun détail sur l’attribution de ces vaccins, qui pourra se faire « via des partenaires internationaux, ou directement ». 

Au deuxième jour de la 137e session des Jeux, Thomas Bach s’est une nouvelle fois montré optimiste sur la tenue des Jeux de Tokyo, déjà reportés d’un an et prévus du 23 juillet au 8 août, malgré la crise sanitaire.

Selon le patron du CIO, « un nombre significatif d’équipes olympiques ont déjà été vaccinées, conformément à leurs directives nationales », alors que l’éventuelle priorité donnée à la vaccination de sportifs en pleine santé reste un sujet délicat pour le monde olympique.

L’instance s’est d’ailleurs engagée, « pour chaque dose additionnelle » attribuée aux délégations olympiques, à « en acheter deux autres à destination de la population du même pays », d’après Thomas Bach.


7h00 | Coronavirus: le Portugal se prépare à un déconfinement progressif.

Le Portugal présente jeudi un plan de déconfinement progressif, près de deux mois après le début d’un confinement généralisé pour faire face à une violente troisième vague de l’épidémie de COVID-19.

Le gouvernement doit dévoiler jeudi après-midi son dispositif de déconfinement différencié selon les secteurs d’activité et flexible en fonction de l’évolution des indicateurs de risque, à l’issue d’un conseil des ministres dont l’heure n’a pas encore été précisée.

« Nous avons actuellement des niveaux de contagion parmi les moins élevés d’Europe », s’est félicité mercredi le ministre de l’Économie, Pedro Siza Vieira.

« Selon les experts, les conditions sont réunies » pour une réouverture « avant Pâques », a affirmé le ministre à l’issue d’une réunion avec les partenaires sociaux sur le plan de déconfinement, mais sans livrer plus de détails.

Le gouvernement a toutefois déjà annoncé plusieurs mesures pour préparer le retour des élèves dans les écoles. 

Ce retour s’appuiera sur le déploiement d’un dépistage de masse dans les établissements scolaires, tandis que les professeurs et personnels ont également été désignés comme prioritaires pour le vaccin contre le Covid.

« Cela correspond à ce que nous demandions », s’est aussitôt réjoui Filinto Lima, président de l’Association des directeurs des écoles publiques.

Pour le moment, seules 297 000 personnes ont reçu les deux doses du vaccin, soit à peine 3 % de la population portugaise. 


6h56 | Des centaines de milliers de pèlerins indiens et les saisissantes processions de sadhous, célèbres ermites hindous, affluaient jeudi pour se baigner dans le fleuve sacré du Gange à l’occasion d’une importante fête hindoue, malgré la menace toujours élevée de la COVID-19.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


6h54 | Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l’Île-de-Montréal a annoncé jeudi l’ouverture d’un deuxième site de vaccination contre la COVID-19 dans l’arrondissement de Saint-Léonard.


6h32 | Lourdes charges de travail, manque de ressources et stress professionnel poussent le personnel infirmier à l’« exode », alors qu’au moins 3000 sont décédés de la COVID-19, a alerté jeudi le Conseil International des Infirmières.

[EN DIRECT 11 MARS] Tous les développements de la pandémie
AFP


5h50 | Le Danemark a suspendu par précaution et jusqu'à nouvel ordre l'utilisation du vaccin AstraZeneca contre la COVID-19 à cause de craintes liées à la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées, a annoncé son autorité sanitaire jeudi.


5h30 | Les autorités sanitaires allemandes ont fait état jeudi d'une forte hausse des contaminations à la COVID-19, s'alarmant d'une «troisième vague» dans le pays nourrie principalement par les variants du coronavirus.


À LIRE | «Ce sont des choses qu’on n’oubliera jamais, ça va être difficile de vivre avec ça», témoigne un homme qui n’a pas pu serrer son père dans ses bras une dernière fois avant que la COVID-19 ne l’emporte au printemps dernier.

Abnel François Renée, de Montréal, n’a pas pu se rendre au chevet de son père, Emmanuel, 87 ans, décédé de la COVID-19 aux États-Unis il y a près d’un an, parce que les frontières étaient fermées. Son père avait contracté le virus dans une résidence pour aînés du Massachusetts.
Photo Chantal Poirier
Abnel François Renée, de Montréal, n’a pas pu se rendre au chevet de son père, Emmanuel, 87 ans, décédé de la COVID-19 aux États-Unis il y a près d’un an, parce que les frontières étaient fermées. Son père avait contracté le virus dans une résidence pour aînés du Massachusetts.


À LIRE | La mortalité liée à la COVID-19 a été au moins trois fois plus élevée dans les quartiers multiethniques du Québec, révèle un rapport de Statistique Canada publié mercredi.


5h01 | Dans le sillage de la journée de commémoration nationale en mémoire des victimes de la COVID-19, l’organisme Les Usagers de la santé du Québec propose d’installer des «Jardins de la mémoire» dans les CHSLD.


1h00 | Justin Trudeau promet des livraisons de doses par millions, mais la vaccination contre la COVID-19 progresse à pas de tortue au Canada, après exactement un an de pandémie, aujourd’hui.

Pamphyle Lemay, 96 ans, a été vacciné hier au Centre de foires de Québec.
Photo Stevens LeBlanc
Pamphyle Lemay, 96 ans, a été vacciné hier au Centre de foires de Québec.


[EN 5 MINUTES] Un an de pandémie.


Nos chroniqueurs se prononcent                                                                                    

La plus longue année de nos vies ---> Josée Legault

Un an plus tard, hommage au gros bon sens ---> Richard Martineau

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres