/news/coronavirus
Navigation

Le Dr Alain Poirier comprend Horacio Arruda

Coup d'oeil sur cet article

L’Estrie a souligné, jeudi, le triste anniversaire du début de la pandémie et a honoré la mémoire des victimes de la COVID-19. En Estrie, 310 personnes en sont décédées depuis un an.

• À lire aussi: [EN IMAGES] Le Québec rend hommage aux victimes de la COVID-19

Aux commandes de la Santé publique de l'Estrie depuis les tous débuts de cette pandémie, le Dr Alain Poirier a dressé un bilan de cette année particulière autant par rapport à la région que de son point de vue personnel, en entrevue avec TVA Nouvelles.

L’Estrie a été dans les premières régions à être touchées par le virus.

«Au tout début, on a été les premiers, avec les voyages de la relâche, il y a un an. Après ça, ç’a diminué, mais quand c’est reparti au printemps, on a eu les éclosions», s’est-il rappelé.

La Santé publique de l’Estrie a elle-même dû vivre avec une importante éclosion dans ses installations. «Comme on était des travailleurs essentiels, on a dû se limiter à venir au travail, point à la ligne. Il n’y avait rien d’autre, moi, j’étais seul dans mon appartement», a-t-il expliqué.

Le Dr Poirier a occupé le poste du Dr Horacio Arruda lors de la lutte contre la H1N1. Le médecin admet qu’il a souvent remis en question les décisions du présent directeur national de santé publique du Québec.

«Il n’y a pas de vérité absolue dans tout ça. Ce n’est pas qu’il ne prend pas les bonnes [décisions], c’est que moi, je n’aurais pas pris celle-là. Est-ce que j’ai la réponse si celle que j’avais prise aurait été bonne? Pas du tout», a-t-il dit.

«Quand on se parle, les directeurs de santé publique, il y a des plus prudents. Moi, je suis plutôt dans ceux qui tirent vers laisser une chance aux jeunes, laisser une chance aux lieux pour faire du sport.»

Le directeur de santé publique de l’Estrie espère qu’il n’y aura pas de troisième vague, malgré la propagation des variants.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.