/opinion/columnists
Navigation

Avec la culture woke, le retour à l’obscurantisme

Coup d'oeil sur cet article

La censure, cette limitation arbitraire et doctrinale de la liberté d’expression, ne date pas d’hier. Socrate, Galilée, et Spinoza en ont été victimes. Il y a eu l’incendie de la bibliothèque d’Alexandrie, les efforts de régulation intellectuelle de l’Inquisition et les autodafés d’ouvrages qui déplaisaient aux nazis.

Démon

De tout temps, ceux qui ont exercé la censure étaient du mauvais côté de l’Histoire. On aurait pu espérer que cela serve de leçon. Pas du tout ! Ce vieux démon est toujours présent, peut-être même plus que jamais.

Aujourd’hui, au nom du progrès, la culture Woke a fait de la censure son fonds de commerce. 

De JK Rowling à Monsieur Patate, en passant par la liste de lectures de François Legault et par les dessins animés cultes du catalogue pour enfants, rien ni personne n’est à l’abri de ces drama queens intolérantes à tout inconfort intellectuel. Même enseigner la littérature ou la biologie provoque la controverse !

On peut voir la réalité telle qu’elle est. Ou on peut imposer la réalité qu’on aimerait voir. Le wokisme fait du négationnisme de la réalité, et veut imposer sa vision. Mais elle ne s’appuie ni sur des recherches scientifiques ni sur des preuves nouvelles qui font avancer les connaissances.  

Elle procède plutôt par l’intimidation, la censure agressive et l’ostracisation des libres-penseurs. Avec la complicité du Big Tech, elle veut limiter l’accès au savoir et étouffer la pensée hétérodoxe. 

Le danger du wokisme, c’est que cette culture mène à l’autocensure préventive. En dissuadant l’audace, elle nuit à la production intellectuelle, aux découvertes scientifiques et au savoir universel. Ainsi, parce qu’elle ne supporte pas le dépaysement intellectuel, la secte woke impose un obscurantisme moyenâgeux dont l’humanité fait les frais.

Absurde

Le plus ironique, c’est que cet obscurantisme est exercé au nom du progrès. Régresser pour progresser. Y a-t-il vraiment quelqu’un pour avaler cette couleuvre ?